Energie électrique : La production en hausse de 6,2%

• Elle est portée par la hausse de la production privée de 5,8%, de celle de l’ONEE de 9,5% et de celle des énergies renouvelables de 2,8%.

Les indicateurs du secteur de l’énergie électrique poursuivent leur évolution favorable à fin septembre 2021 avec un accroissement notable par rapport à leur niveau pré-crise. Au terme des neuf premiers mois de 2021, la production de l’énergie électrique a marqué une croissance de 6,2%, après une baisse de 4,6% un an auparavant, portée par la hausse de la production privée de 5,8%, de celle de l’ONEE de 9,5% et de celle des énergies renouvelables relatives à la loi 13- 09 de 2,8%. Par rapport à la même période de 2019, cette production a augmenté de 1,3%, après une quasi-stagnation à fin juin 2021, impulsée par une augmentation de 4% au troisième trimestre 2021.

Quant à la consommation de l’énergie électrique, elle s’est accrue de 10,1% à fin septembre 2021, après un recul de 2,8% l’année précédente. Cette évolution est le résultat de la hausse des ventes de l’énergie de «Très haute, Haute et Moyenne Tension (THMT), Hors distributeurs» de 24,9%, de la hausse des ventes destinées aux distributeurs de 4,7% et de celles adressées aux ménages de 2,2%. Par rapport à son niveau pré-crise, cette consommation a augmenté de 7,4%, après une légère hausse de 1,1% à fin juin 2021, suite à un renforcement de 16% au T3-2021. Cette évolution au T3 2021 est essentiellement due à la bonne performance des ventes de l’énergie de «THMT, Hors distributeurs» (+46,6%) et de celles de basse tension (+7%).

Pour ce qui est des échanges avec l’extérieur, le volume importé de l’énergie électrique a stagné au terme des neuf premiers mois de 2021, après une hausse de 33,3% un an plus tôt. Le volume des exportations s’est, quant à lui, amélioré de 33,3% (après une baisse de 62,3%), compte tenu d’une hausse du volume de l’énergie nette appelée de 5,8% (après une baisse de 2%).