Énergie électrique : hausse de 24,4% de la production à fin juillet

La croissance consolidée de la production de l’énergie électrique se poursuit au terme des sept premiers mois de 2019, enregistrant une hausse de 24,4%, après +6% un an plus tôt, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Économie et des finances.

 

Cette bonne tenue résulte de l’accroissement de la production privée de 47,2% (après +4,2%) et de celle des projets développés dans le cadre de la loi 13-09 de 59,3%, atténué par un recul de la production de l’ONEE de 22%, explique la DEPF dans sa note de conjoncture de septembre.

Le solde des échanges de l’énergie électrique avec l’Algérie et l’Espagne (importations-exportations), s’est réduit de 130,6% à fin juillet 2019, après -28,3% au terme des sept premiers mois de 2018, selon la même source.

Cette baisse est expliquée, selon la DEPF, par le recul du volume de l’énergie importée de 91,7% (après -27,2%) et par la hausse de celle exportée de 916,5% (dont la part du total de la production nationale s’est élevée à 4,5%, au lieu de 0,6% il y a une année), et ce, dans un contexte marqué par l’augmentation de l’énergie nette appelée de 5,1%, après une légère hausse de 0,1% un an auparavant.

La consommation de l’énergie électrique s’est accrue au terme des sept premiers mois de 2019 de 0,7%, après un repli de 1,4% l’année précédente, fait savoir la DEPF.

Cette augmentation découle, notamment, du renforcement des ventes de l’énergie de moyenne tension de 12,2%, de celle adressée aux distributeurs de 2,6% et de celle de basse tension de 5,5%, conclut la même source.

(Avec MAP)