En moyenne, chaque ménage est endetté à hauteur de 42 500 DH

A fin 2018, l’encours de la dette des ménages est passé à 342 milliards de DH, soit 31% du PIB.

Par ménage, ce montant donne désormais une dette moyenne de 42 500 DH au lieu de 41 000 DH en 2017. Par rapport à l’année dernière, l’endettement des ménages s’est accru de 6,1%, selon les conclusions de Bank Al- Maghrib dans sa 14e enquête réalisée auprès de 11 banques et de 10 sociétés de crédit à la consommation et dont les résultats figurent sur le rapport de la supervision bancaire. Par objet, l’essentiel de la dette contractée va à la consommation (36%) et à l’immobilier (64%).
En parallèle à cette augmentation de l’encours des crédits aux ménages, leurs impayés ont continué leur tendance haussière (+8% en 2018). Pour la banque centrale, c’est un risque à surveiller de plus près. Car aussi bien le système bancaire que l’économie peuvent en être affectés. Notons que les crédits aux ménages représentent 36% des encours globaux des établissements de crédit.