En dépit de la crise mondiale, Eolane étend son activité au Maroc

La superficie couverte de son usine de Berrechid a été presque doublée.
L’effectif dépasse la barre des 100 personnes, dont beaucoup d’ingénieurs.

Eolane Maroc, filiale du groupe français éponyme spécialisée dans la fabrication des cartes électroniques, ne semble point pâtir de la crise économique mondiale qui a durement frappé, au cours des 12 derniers mois, les équipementiers électroniques et, par ricochet, leurs sous-traitants. En effet, cette entité installée à Berrechid, depuis 2004, a poursuivi un rythme soutenu d’investissement en 2009 et ce, pour faire face à un carnet de commandes en bonne santé, étoffé principalement par les besoins de sa maison mère en production de petites et moyennes séries pour les secteurs aéronautiques et audio. L’entreprise, pour doper sa capacité de production, a donc inauguré durant cet été un nouveau bâtiment de 1 800 m2 qui est venu s’ajouter au 2 300 m2 d’origine.

Un pôle technique et méthodes sera créé d’ici la fin de l’année
Sur le plan de l’outil industriel, la filiale marocaine a investi dans un équipement sophistiqué de contrôle et de test in situ à sondes mobiles de type APT 8 400. Un process de nettoyage de cartes électroniques respectant l’environnement a également été déployé pour répondre aux exigences des donneurs d’ordre du secteur aéronautique.
Parmi les autres projets de développement d’Eolane Maroc, figurent la création, d’ici fin 2009, d’un pôle technique et méthodes et d’un service approvisionnement pour démarrer l’achat de composants en direct, une étape importante sur la voie de la diversification des activités «low cost». Cette montée en charge s’est accompagnée naturellement d’un effort de recrutement important. L’effectif vient de franchir la barre des 100 personnes, dont beaucoup d’ingénieurs. Le groupe Eolane revendique un chiffre d’affaires consolidé  de 147,5 millions d’euros (près de 1,7 milliard de DH) pour l’exercice 2008 et emploie 1 300 personnes à travers une douzaine de filiales.