Electroménager : l’incertitude plane sur Ramadan

La Coupe du monde pourrait freiner les ventes des produits «blancs». Fabricants et distributeurs consentent, comme d’habitude, des offres promotionnelles.

Après une année 2013 particulièrement difficile pour le segment de l’électroménager «blanc», l’activité semble timidement reprendre des couleurs. «Au premier trimestre 2014, nous avons ressenti une légère baisse de l’activité par rapport à 2013 même si nous avons réussi à maintenir nos ventes à un niveau convenable grâce à un meilleur mix produits», confie Ali Lakhdar, senior marketing manager chez LG Electronics Morocco. Le secteur «connaît un rebond en ce premier semestre», souligne pour sa part Abdeljalil Lahlou, DG de Manar, dépositaire de la marque Siera.

Cette dernière est d’ailleurs parvenue à réaliser une croissance de 18% depuis le début de l’année. Croissance consolidée par le lancement d’une nouvelle ligne de réfrigérateurs 2 portes petites capacités. Néanmoins, la concurrence demeure rude entre les fabricants. «Ce marché reste très concurrentiel du fait de la multiplicité des marques et de la guerre des parts de marché», commente M. Lahlou. Résultat, une fois n’est pas coutume, les professionnels attendent beaucoup de Ramadan durant lequel les offres promotionnelles sont légion.

Les professionnels privilégient le marketing direct

Que Ramadan tombe en juillet ou en novembre, communiquer sur des offres promotionnelles à ce moment-là, comme pour Aïd Al Adha, est en effet depuis longtemps devenu un rituel pour les professionnels du «blanc». Cette année, la Coupe du monde de football rend les choses un peu plus difficiles.

«Nous pensons que ce Ramadan sera plus compliqué que les années précédentes en raison de fortes dépenses en équipement TV qui ont découlé de l’événement sportif le plus suivi dans le monde», explique M. Lakhdar. Néanmoins, les fabricants et distributeurs consentent une nouvelle fois des réductions sur leurs produits.

Réfrigérateurs, congélateurs, lave-linge ou lave-vaisselle sont mis en avant par des offres de packs, comprenant crédit gratuit, équipement offert ou bon de réduction. En revanche, la communication semble plus discrète. «Force est de constater que le budget de communication du secteur ne cesse de baisser à l’instar de tous les secteurs au Maroc, les marques privilégiant des actions de marketing direct ayant un impact incontournable sur les ventes», explique le DG de Manar. «La communication dans les médias classiques reste très importante pour développer ou maintenir la visibilité d’une marque ou d’une enseigne mais ces médias sont extrêmement budgétivores», ajoute M. Lakhdar.

Avec Ramadan démarre une période cruciale de deux mois pour le secteur : les distributeurs peuvent y réaliser jusqu’à la moitié des ventes annuelles. Mais qu’il s’agisse de Siera ou de LG, ils sont déjà en ordre de bataille pour proposer de nouvelles gammes de produits dès la rentrée des classes.