Electroménager blanc : 731 000 appareils vendus en huit mois, 10% de plus qu’en 2009

2,1 milliards de dirhams de chiffre d’affaires à  fin août 2010.
255 000 réfrigérateurs vendus et 278 000 machines à  laver.
Les lave-vaisselle en forte croissance. Presque 10 000 ont été écoulés, soit 20% de plus que l’année dernière.

Finalement, le secteur de l’électroménager tirera son épingle du jeu. Après avoir entamé l’année 2010 avec beaucoup d’inquiétudes, fabricants et distributeurs peuvent maintenant se rassurer. Les chiffres fournis par le cabinet d’études spécialisé GFK font état d’un secteur en bonne santé. Pour les huit premiers mois de l’année, GFK a en effet comptabilisé 731 654 unités vendues, dans la catégorie froid-cuisson-lavage, contre 663 799 à fin août 2009, soit une augmentation de 10% du volume des ventes. Pour chaque produit de la catégorie, les ventes en volume sont d’ailleurs en augmentation. Il en va ainsi des réfrigérateurs dont les ventes ont connu une augmentation de 8% à fin août 2010, avec 254 837 unités vendues contre 235 813 à la même période de l’année précédente. La technologie «no-frost» -ne nécessitant pas de dégivrage- enregistre une belle performance puisque les appareils qui en sont équipés représentent dorénavant 51,4% des ventes de réfrigérateurs, contre 46% à fin août 2009. Les ventes de machines à laver ont également enregistré une augmentation de 8% en volume, avec 277 807 appareils vendus à fin août 2010, contre 256 317 en 2009. A noter que les lave-linge semi-automatiques représentent toujours le plus gros des ventes en termes de volume, avec 65% des ventes de machines à laver, à fin août 2010. Les machines frontales gagnent toutefois du terrain, passant ainsi de 20% des ventes de machines à laver à fin août 2009, à près de 24% des ventes en 2010. Les machines «top» ont, elles, enregistré une légère baisse. Elles représentent ainsi 11,2% des ventes de machines à laver, à fin août 2010, contre 13,2% des ventes des huit premiers mois de l’année précédente. Les ventes de congélateurs sont, quant à elles, en augmentation de 20% pour les huit premiers mois de l’année en cours, avec 32 857 unités vendues. L’une des plus importantes augmentations est toutefois à mettre sur le compte des lave-vaisselle dont les ventes ont progressé de 24% à fin août 2010, en comparaison à l’année précédente. 9 897 lave-vaisselle ont ainsi trouvé preneurs à fin août 2010.

Les prix ont baissé en moyenne de 3%

En parallèle, les ventes en valeur n’ont progressé que de 6% à fin août 2010. Ainsi, le chiffre d’affaires du secteur froid-cuisson-lavage, réalisé au titre des huit premiers mois de l’année, a atteint 2,12 milliards de DH contre un peu moins de 2 milliards de DH pour la même période l’année précédente. Un léger écart par rapport aux ventes en volume à mettre en toute logique sur le compte de la baisse des prix. En moyenne, ces derniers ont diminué de 3%. Le prix moyen constaté pour un réfrigérateur a ainsi baissé de 2% pour s’établir à 4 256 DH en moyenne alors que le prix moyen d’un congélateur reste quasi stable, avec une baisse de 1% seulement, à 3 186 DH en moyenne l’appareil. En 2009, le prix moyen d’un congélateur avait pourtant baissé de 7%. Tout comme le prix moyen des lave-linge qui n’a baissé que de 3% à fin août 2010 pour s’établir à 2 104 DH, contre une baisse de 7% à la fin de l’année 2009. «Après un début d’année relativement morose, marqué par une conjoncture difficile, le secteur de l’électroménager a profité de la période estivale doublée de l’effet Coupe du monde et Ramadan pour réaliser de bonnes performances», nous confie Abdeljalil Lahlou, DG de Siera-Manar. «A fin juin, notre chiffre d’affaires a globalement avoisiné celui enregistré en 2009. Mais une tendance à la hausse a été enregistrée depuis, et ce, grâce aux bonnes performances réalisées pendant les promotions été et Ramadan. La période de Aïd Al Adha reste néanmoins décisive pour conforter ce résultat», poursuit-il. L’ensemble des opérateurs du secteur s’apprêtent ainsi à réaliser entre 20 et 25% du chiffre annuel à l’occasion de l’Aïd. Cette année pourtant Aïd Al Adha aura lieu quelques semaines seulement après la rentrée des classes et avant le versement des primes de fin d’année.

Les professionnels restent confiants et tablent sur l’Aïd

Le crédit gratuit et les packs traditionnellement proposés par les marques et les distributeurs ont fait de l’Aïd une des périodes clés pour le marché de l’électroménager. «Les clients ont pris l’habitude de patienter jusqu’à l’Aïd pour profiter de meilleures offres. Les offres disponibles attirent ainsi de nouveaux clients et les motivent à acheter plus d’un article», confie Nabil Assad, responsable marketing chez Le Tangerois. «Nous sommes optimistes quant aux ventes espérées du secteur pendant la période de l’Aïd. Notre visibilité reste tout de même limitée dans un marché de plus en plus imprévisible et fortement impacté par les données macroéconomiques nationales», prévient M. Lahlou.