Ecosystèmes automobiles : trois banques proposent des crédits sur mesure à  taux réduits

Attijariwafa bank, la Banque Populaire et BMCE Bank viennent de signer une convention avec le ministère de l’industrie et du commerce et l’AMICA.

Un jalon de plus pour soutenir la dynamique du secteur automobile. Attijariwafa bank, la Banque Populaire et BMCE Bank viennent de signer trois conventions de partenariat avec le ministère de l’industrie et du commerce et l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (AMICA). Les trois banques passent ainsi à la phase opérationnelle de la convention-cadre signée avec l’Exécutif lors du lancement du Plan d’accélération industrielle en avril 2014. Elles proposent ainsi des offres de financement appropriées et répondant aux besoins de ce tissu d’entreprises. D’une part, les opérateurs du secteur automobile vont pouvoir se financer à des taux plus bas, associés à des conditions très favorables sur les prestations de services et les commissions. D’autre part, les lignes de crédit ont été adaptées à leur profil.

L’engagement des banques donnera une forte impulsion au secteur

A quelques nuances près, l’offre des trois banques comprend l’avance sur crédit de TVA, les différents types de financement en devises, le factoring pour accélérer le recouvrement des factures des sous-traitants, et le financement en relais des subventions d’investissement et de formation. Elles offrent également le financement de l’investissement en dirhams ou en devises, en vue de faciliter l’implantation et le développement d’industriels au Maroc et relever ainsi le taux d’intégration du secteur.

Selon Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie et du commerce, cet engagement des banques donnera une forte impulsion au secteur et contribuera à réaliser les objectifs assignés au secteur. La mise en œuvre des écosystèmes automobiles devra créer 90 000 nouveaux emplois et porter le chiffre d’affaires du secteur à 120 milliards de DH à l’horizon 2020.

Les opérateurs concernés par ces offres de financement sont ceux exerçant dans les filières du câblage automobile, l’intérieur véhicule et sièges, le métal emboutissage et les batteries automobiles. Selon la tutelle, d’autres écosystèmes seront déployés autour des constructeurs installés au Maroc (Renault, PSA) et ceux basés à l’étranger tels que Ford et Volkswagen.