Economie sociale et solidaire, un ferment pour le développement régional

Toutes les régions du royaume sont présentes à ce Salon qui s’étend sur 6 000 m2. Le budget alloué à la manifestation s’élève à 4,5 MDH.

La 5e édition du Salon national de l’économie sociale et solidaire, organisé par le ministère de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire en collaboration avec les partenaires et les acteurs du secteur, a ouvert ses portes le 14 juillet à Casablanca. Placée sous le thème «L’économie sociale et solidaire levier de développement régional», cette manifestation qui se tient jusqu’au 18 juillet a pour objectifs principaux de promouvoir la dynamique de l’économie sociale et solidaire, d’encourager les activités collectives visant à offrir des opportunités d’emploi et d’inciter à créer des réseaux pour établir des partenariats entre les différents acteurs dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. C’est ce qu’a expliqué, en substance, Fatema Marouane, ministre de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, qui s’exprimait lors d’un point de presse. Et de préciser que «le Salon sera également l’occasion de recueillir les témoignages de personnes ayant obtenu des résultats dans le cadre de la création de leurs propres projets». A ce titre, la ministre a mis l’accent sur le fait que l’économie sociale et solidaire constitue un moyen de lutte contre la précarité, dans la mesure où elle encourage l’auto emploi et l’innovation.

Plus de 400 exposants pour l’édition de 2016

Le Salon, qui s’étend sur une superficie de 6 000 m2, verra la participation de toutes les régions du Royaume et devrait drainer un flux important de visiteurs et de professionnels du secteur. De ce fait, la manifestation est une occasion pour plus de 400 exposants (350 lors de l’édition de 2015) représentant des coopératives, associations, unions, mutuelles et entreprises sociales opérant dans différents secteurs d’activité (produits du terroir, produits d’artisanat d’arts et de services) de commercialiser et promouvoir la diversité de leurs produits et de communiquer sur l’impact positif sur le développement régional durable et intégré.

En plus de l’exposition et de la vente, le Salon comprend un espace pour les activités des enfants et des ateliers de formation technique traitant des thématiques relatives à la stratégie commerciale, aux mécanismes de financement et à la gestion financière et administrative, au profit des exposants. Le budget total alloué à l’évènement s’élève à 4,5 MDH.

Par ailleurs, il convient de préciser que le Royaume compte plus de 16 000 coopératives dont les deux tiers sont agricoles. De même qu’il existe 2 000 coopératives féminines et 370 coopératives pour les jeunes. Néanmoins, la contribution de l’économie sociale et solidaire au PIB du pays est d’à peine 2%, contre 10% en moyenne pour les pays européens. C’est dire qu’un long chemin reste à faire.