Eaton Maroc se met au solaire

La société souhaite participer aux appels d’offres lancés par la MASEN en intégrant des groupements d’entreprises. Implantée depuis 2007 au Maroc, elle revendique 55% du marché des onduleurs.

Malgré un contexte difficile pour le secteur électrique, Eaton Maroc n’hésite pas à diversifier ses activités marocaines. Elle s’apprête en effet à introduire dans le pays la technologie solaire de la maison mère américaine qui fournit une large gamme de produits pour la construction de systèmes solaires sur mesure. Ce groupe propose par exemple des combineurs, des onduleurs, des systèmes d’interconnexion de moyenne tension au réseau de distribution et des disjoncteurs.

Eaton Maroc veut clairement saisir les opportunités offertes par la nouvelle stratégie énergétique axée sur le développement des énergies renouvelables. «Une ferme solaire nécessite beaucoup d’investissements et fait appel à différents métiers. Il nous faut donc nous regrouper pour participer aux appels d’offres de la Moroccan agency for solar energy (MASEN). Notre objectif est de nous joindre à des consortiums», déclare le DG, Kassem Benhaddou. Avec l’introduction de cette nouvelle activité, Eaton Maroc espère doubler son chiffre d’affaires et son personnel (20 emplois directs et une trentaine d’indirects) dans les 5 prochaines années. Dans cette perspective, elle a aménagé un nouveau siège social deux fois plus spacieux que le précédent.

Une croissance multipliée par deux en 5 ans

Créée en 1911, Eaton Corporation est spécialisée dans les composants et systèmes électriques, dans la distribution et le contrôle de l’alimentation, dans les composants hydrauliques, dans les carburants pour l’aérospatiale, ou encore dans les systèmes hydrauliques. Elle est implantée au Maroc depuis 2007, date à laquelle elle a racheté l’activité des onduleurs monophasés de Schneider. Kassem Benhaddou est discret sur le chiffre d’affaires. Il se contente d’indiquer qu’il a été multiplié par deux entre 2008 et 2012 malgré un marché en berne depuis 2010.

Sur le créneau de la protection électrique, la société occupe une position de leader avec 55% des parts de marché. Sur les basse et moyenne tensions, elle se classe aux 2e et 3e places derrière d’autres géants de l’électrique tels que Schneider ou Siemens.

Le groupe ne veut pas se contenter de ses activités actuelles. «Nous étudions, notamment avec le concours de l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), les éventuelles activités d’Eaton Corporation qui pourraient se développer au Maroc. Parmi celles-ci, l’aéronautique semble être celle qui a le plus de potentiel, mais il n’y a rien de concret pour l’instant», explique M. Benhaddou. «Pour l’instant, nous nous concentrons sur l’électrique et le solaire. Nous avons plein de projets dans le tertiaire et l’industriel, notamment avec l’OCP et Maroc Telecom», poursuit-il. Aujourd’hui, 95% des ventes réalisées par Eaton Maroc se font auprès des professionnels. Le retail ne représente que 5%.