Maroc : croissance de 10% de l’activité monétique au 1er trimestre 2019

L’activité monétique au Maroc a enregistré 97,2 millions d’opérations pour un montant global de 80,7 milliards de dirhams (MMDH) durant le 1er trimestre 2019, en progression de 10,5% en nombre d’opérations et de 9% en montant par rapport à la même période une année auparavant, selon le Centre monétique interbancaire (CMI).

Ces réalisations de l’activité monétique comprennent les opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques, les opérations de paiement auprès des commerçants et eMarchands, les opérations de paiement sur les GAB et les opérations de Cash Advance, par cartes bancaires, marocaines et étrangères, au Maroc.

Le rapport du CMI fait ainsi ressortir que durant T1-2019 et au Maroc, les cartes marocaines ont enregistré, en paiements et en retraits, 92,6 millions d’opérations pour un montant de 74,4 MMDH (+9,9% en nombre et +8,8% en montant).

Ces opérations se répartissent en retrait (81,5% en part du nombre d’opérations et 90,6% en part du montant), en paiement chez les commerçants et eMarchands (17,6% en part du nombre d’opérations et 9,2% en part du montant) et paiement sur GAB (0,9% en part du nombre d’opérations et 0,2%, en part du montant).

Par secteur d’activité, les paiements par cartes bancaires marocaines se répartissent, en termes de volume, sur la grande distribution (24,5%), l’habillement (12,5%), les restaurants (9,7%), les stations (8,1%), la santé (4,6%) et les autres secteurs (41,3%).

Les cartes marocaines à validité internationale ont réalisé 2 millions d’opérations à l’étranger, retraits et paiements, pour un montant global de 1,3 MMDH en T1-2019, en progression de 72,5% en nombre et 34,0% en montant, par rapport à la même période en 2018.

Concernant les cartes étrangères, elles ont enregistré, en paiements et en retraits, 4,6 millions d’opérations pour un montant de 6,4 milliards de DH (+15,1% en nombre et de +11,0% en montant), indique le rapport.

Il s’agit des retraits (44,1% en part du nombre d’opérations et 43,7% en part du montant), des paiements (55,1% en part du nombre d’opérations et 54,8% en part du montant) et du cash Advance (0,8% en part du nombre d’opérations et 1,5% en part du montant).

Les paiements par cartes bancaires étrangères se répartissent, en termes de volume, sur les hôtels (42,1%), les restaurants (14,6%), les bazars (10,7%), Duty Free (4,7%), la grande distribution (4,4%) et les autres secteurs (23,5%), conclut le rapport.

(Avec MAP)