Distribio va franchiser une vingtaine de commerces en 2016

Distribio veut donner un coup de fouet au commerce de produits alimentaires et cosmétiques certifiés biologiques. Pour ce faire, cette société spécialisée dans la distribution en gros desdits produits a décidé de lancer un système de franchise pour mieux ajuster l’offre et la demande.

Pour le démarrage, elle compte coopérer avec une vingtaine de points de vente parmi les 600 constituant son réseau de partenaires à travers le pays (supérettes, magasins spécialisés, parapharmacies et pharmacies, grandes et moyennes surfaces…). Le principe est que ces commerçants n’adopteront pas l’enseigne Distribio. En revanche, leur commerce sera référencé bio. A son tour, la société s’engage à les accompagner pendant deux ans sur toute la chaîne, de l’approvisionnement à la commercialisation. Outre des remises ciblées sur son propre catalogue (80% des références) et l’aide à la recherche d’autres produits biologiques d’origine locale (20%), l’accompagnement consiste en des analyses en laboratoire pour vérifier l’absence de résidus de pesticides, des sessions de formation et la conception des outils de communication et de sensibilisation. Selon Slim Kabbaj, un des deux directeurs fondateurs (avec Zineb Laghzaoui) de Distribio, «ce modèle permettra de faire face à la demande de consommateurs exigeants, en quête de produits spécifiques, de conseils et de coaching bien-être». Le contexte est en fait très favorable à la filière bio. A cause des scandales et des sensibilisations sur les questions environnementales, les consommateurs sont plus vigilants sur leur alimentation. Autrement dit, ils cherchent à manger sain.