Distral Maroc réagit

Suite à l’article intitulé «Distral Maroc, le distributeur des peintures Akzo Nobel, bientôt en difficulté financière ?», la direction de l’entreprise précise : «A notre initiative, il a été procédé à un inventaire intermédiaire pour analyser les rotations des articles composant nos stocks par rapport à nos ventes. Il s’agit donc de 3 000 articles dont il faut suivre le mouvement, ce qui demande aux moins deux semaines de recherche pour tirer des conclusions objectives. Toutes interprétations hâtives seraient mal fondées et erronées. (…) Akzo Nobel Coatings, qui siège au conseil d’administration de notre société et aussi notre fournisseur à 98%, adhère totalement à notre politique et ne se fait aucun souci quant au règlement de ses factures selon nos conventions de paiement. Pour preuve de confiance, cette dernière vient de nous confier la représentation de sa deuxième marque de peinture pour bâtiment «Sadvel», ce qui a contribué à une hausse normale des niveaux de stock et de l’encours fournisseurs (…). Vos informations sur la masse salariale en 2011 ne reflètent pas la réalité de nos écritures, cette charge reste dans le standard de notre métier, et tant mieux pour notre personnel s’il est bien payé (…).
Nous défions quiconque peut aujourd’hui nous présenter un chèque ou un effet de commerce impayé (…).

NDLR

La Vie éco a bien pris soin de joindre le management de la société avant  la rédaction de l’article. Nous n’avons parlé de chèque impayé ou autre. Nous nous sommes limités aux remarques du commissaire aux comptes dont l’action relève du devoir d’alerte.