Deux nouveaux projets à  Tanger Free Zone pour 90 MDH d’investissement

Deux unités pour des équipements automobiles.
247 unités de production déjà  installées et 28
000 emplois créés.

Tanger Free Zone continue sur sa lancée. Deux grands projets vont enrichir la zone franche industrielle de Tanger. Et ce n’est pas un hasard si l’on parle de la visite, prévue pour le 27 octobre courant, du Premier ministre pour en donner le coup d’envoi.

Le premier projet concerne l’unité portugaise de confection de housses de sièges automobiles, Sunviauto Maroc. Installée depuis deux ans sur le site, elle décide de passer à  la vitesse supérieure. Ayant démarré son activité sur 2 000 m2 loués, elle a décidé aujourd’hui de construire sa propre usine de production sur 10 000 m2 et accélérer ainsi son rythme d’activité en créant près de 600 emplois dont une vingtaine de cadres. Le capital initial est de 20 MDH et l’investissement global, lui, porte sur 40MDH. Ses donneurs d’ordre sont portugais et européens.

Les entreprises espagnoles ont créé le plus grand nombre d’emplois (4 677)
Le deuxième projet concerne l’opérateur espagnol Antolin dont l’activité concerne aussi bien les housses de sièges que les revêtements, panels de portes de voitures ainsi que d’autres articles de garniture destinés aux marchés français et espagnol. La filiale marocaine, qui s’appellera Antolin Tanger et sera dotée d’un capital de 15 MDH, s’implantera donc à  TFZ sur un site de 30 000 m2. L’unité qui emploiera quelque 600 personnes nécessitera un investissement total estimé à  50 MDH. L’opérateur qui s’installe aujourd’hui envisage de rapides développements de son champ d’activité et parle déjà  d’élargissement, en fonction de l’évolution du carnet de commandes déjà  fourni.

Avec ces nouveaux arrivants, TFZ abritera donc 247 unités de production dont 56 ont vu leurs plans validés, 32 sont en cours de construction et 56 en phase d’étude. Pour ce qui est du nombre d’emplois créés ou en création, ce sont près de 28 000 postes que compte la zone. Les premiers pourvoyeurs d’emplois de la zone sont les entreprises espagnoles (4 677), suivies par les japonaises (4 568), les marocaines (4 252) et des françaises (3 042). Quant aux secteurs les plus présents à  TFZ, c’est la métallurgie et l’industrie électrique qui a la part du lion avec 39 % des unités, suivie par les services avec 30 % et les textiles avec 21%.