Délits et fraudes à  la douane : 19 300 cas en 7 mois seulement

Le volume de stupéfiants saisis aux frontières a explosé par rapport à  2008.
Les contrôles ont rapporté 235 MDH à  la douane.

Les services de la douane ont traité 19 287 affaires contentieuses pour les 7 premiers mois de l’année !
Selon les statistiques provisoires de l’Administration des douanes, le montant global des recettes générées par ces affaires, dont les amendes, les droits compromis recouvrés et produits des ventes, s’est élevé à 234,6 MDH.
En 2008, le nombre des affaires contentieuses enregistrées était de 32 480 tandis que les recettes qui en ont découlé totalisaient 577,6 MDH.
Sur les 19 287 affaires traitées à fin juillet dernier, celles relatives à la détention des marchandises sans justification ont représenté un peu plus de 24% (au nombre de 4 644 affaires). Dans les opérations de contrôle des voyageurs à la frontière, les douaniers ont enregistré 1 023 affaires contentieuses. C’est dans le Nord que celles-ci ont été les plus nombreuses puisque les services des directions régionales du Nord-Est (Nador et Oujda) et du Nord-Ouest (Tanger et Tétouan) ont opéré respectivement 34,8% et 19,9% du total des affaires contentieuses. Elles sont suivies des directions régionales de Casa-Port et de Casablanca avec respectivement 16,7% et 15,5%.
Fait marquant : la valeur des marchandises saisies au cours des opérations de contrôle des douaniers à fin juillet, est estimée à 1,185 milliard de DH. En hausse remarquable par rapport à l’année dernière puisque la valeur des marchandises saisies durant toute l’année 2008 ne dépassait pas 1,1 milliard de DH. Cette augmentation s’explique en grande partie par les saisies en nette progression des stupéfiants, aussi bien au niveau du volume que de la valeur. Durant les sept premiers mois 2009, la douane a saisi un total de 74 tonnes de stupéfiants dont la valeur est estimée à un peu plus de 767 MDH. Tout au long de 2008, 42,5 tonnes de stupéfiants d’une valeur de 423,5 MDH ont été saisies. Quant aux marchandises saisies dans le cadre des affaires de détention sans justification, à fin juillet dernier, leur valeur est estimée à près de 200 MDH.
Par ailleurs, sur les 234,6  MDH de recettes générées dans le cadre de ces opérations de contrôle, près de 124 MDH ont été réalisés au titre d’amendes. Celles-ci ont concerné essentiellement les affaires de changes et de visite avec respectivement 33% et 27,2%. Les affaires de détention sans justification y ont concouru à hauteur de 22,1% et celles des voyageurs de 6%. La douane a perçu également, dans le cadre de droits compromis recouvrés (marchandises déclarées à un prix inférieur à leur valeur), 65,4 MDH ; et 34,6 MDH au titre des ventes de produits saisis (véhicules non compris).