De moins en moins de faux billets en circulation

D’après le rapport annuel de Bank Al-Maghrib (BAM), la tendance baissière du faux monnayage se poursuit. Le taux de fausses coupures en circulation est passé à 3,3 billets par million en 2021, contre 6,1 en 2017.

Le nombre de faux billets détectés s’est établi à 7 372 en 2021, représentant l’équivalent de 1,1 million de dirhams (MDH). C’est ce qui ressort du rapport annuel de BAM sur la situation économique, monétaire et financière.

Ces faux billets ont concerné principalement la coupure de 200 dirhams avec une part de 61%, précise ce rapport, présenté samedi à Rabat, au Roi Mohammed VI, par le Wali de BAM, Abdellatif Jouahri.

Les données sur ce phénomène indiquent la poursuite de la tendance baissière observée ces dernières années : le taux de faux monnayage ayant reculé de 6,1 billets pour chaque million de billets en circulation en 2017 à 3,3 seulement en 2021.

En ce qui concerne les documents identitaires et utilitaires sécurisés produits pour le compte de ses partenaires, la Banque centrale a produit et livré 1,4 million de passeports biométriques, 1,1 million de permis de conduire électroniques, 1 million de certificats d’immatriculation électroniques, 70.000 permis de port d’armes et 800.000 diplômes de baccalauréat et de relevés de notes pour le compte des Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF).