Cuir : les exportations se maintiennent malgré une chute au 3e trimestre

Les industriels pénalisés par une baisse des prix à  l’échelle mondiale. La crise internationale s’est manifestée à  travers la baisse de la production industrielle du troisième trimestre. Les opérateurs optimistes pour 2009 en raison du bon positionnement du produit marocain.

La filière du cuir commence à souffrir de l’atonie de la consommation européenne. Cette situation s’est traduite par une baisse de 8,77 % de la production, au cours du troisième trimestre 2008. Les industriels ne sont pas pour autant inquiets étant donné qu’au cours des six premiers mois de l’année, les exportations ont enregistré une amélioration de 11 % par rapport à la même période de l’année 2007. Les industriels estiment que 2008 s’est terminée sur une bonne note, en dépit du creux du troisième trimestre. Mieux, ils se montrent optimistes pour l’exercice 2009. Même si la conjoncture risque d’être difficile, les exportations du cuir marocain pourront se positionner sur les marchés étrangers grâce notamment à plusieurs actions de promotion et de diversification de marchés actuellement menées par la Fédération des industries du cuir (Fédic).
L’analyse des statistiques relatives aux six premiers mois de 2008 révèle que pour les peaux brutes et les cuirs et peaux semi-finis, la baisse des cours internationaux a entraîné une régression de la valeur des exportations. Celles-ci sont passées pour les peaux brutes de 111 000 DH pour un volume de 2 tonnes en juin 2007 à 88 000 DH pour un volume de 3 tonnes en juin 2008.
Une même régression est à signaler pour les cuirs et peaux semi-finis dont la valeur a également baissé pour atteindre 120 MDH (392 tonnes) en juin 2008 contre 128 millions (392 tonnes) la même période de l’année précédente. Par contre, on notera que pour les articles finis comme la maroquinerie et la chaussure, il y a eu un renchérissement des prix sur le marché européen qui demeure, il faut le signaler, le principal débouché de l’industrie marocaine du cuir. En effet, la France, l’Espagne, le Portugal, l’Allemagne, l’Italie et la Suisse sont les marchés traditionnels des exportations du cuir et les grandes marques de chaussures et maroquinerie sous-traitent leurs productions au Maroc.

Un plan de modernisation démarre
Et c’est justement la chaussure qui arrive en tête des exportations de l’industrie du cuir. A fin juin 2008, elles ont totalisé 1,19 milliard de DH contre 1,16 milliard en juin 2007. Pour les filières maroquinerie et vêtements en cuir, les exportations ont atteint respectivement 121 et 100 MDH, en juin 2008, contre 117,6 millions et 80 millions pour la même période de l’année précédente.
L’importance de ces trois produits dans les exportations est justifiée, selon les professionnels, car «les entreprises ont un grand savoir-faire par rapport à nos concurrents. Par ailleurs, pour le vêtement, la demande est toujours importante car ce produit demeure un produit de mode et tendance». Et pour maintenir le niveau de la qualité de production, la Fédic a lancé, depuis trois années, un plan de mise à niveau continue en partenariat avec l’Agence nationale pour la promotion de la PME (ANPME) et l’organisme allemand GTZ, et auquel ont participé plusieurs entreprises des différentes filières.
Pour l’année qui vient de commencer, la fédération prévoit le démarrage d’un plan de modernisation compétitive, actuellement en cours de validation. L’objectif est d’assurer l’adaptation de l’offre exportable aux exigences des marchés étrangers sur lesquels la concurrence devient de plus en plus exacerbée. Outre l’amélioration de la production, un programme de promotion sera également lancé en 2009 en vue de soutenir les opérateurs souhaitant se repositionner en co-traitance et produits finis au lieu de la sous-traitance, ou diversifier les débouchés.
C’est dans cet objectif que deux manifestations sont prévues en collaboration avec le Centre marocain de promotion des exportations (CMPE). La première est destinée à la promotion de marques marocaines. La seconde, Morocco Trade, se tiendra aux Etats-Unis à la fin 2009 et permettra aux donneurs d’ordre américains de découvrir ou mieux connaître l’industrie marocaine du cuir.
Ce programme également sera décliné localement via la deuxième édition du Maroc cuir en octobre 2009.