Crédit-bail : la production chute de 21.4% au premier trimestre

Le crédit-bail mobilier, qui pèse les deux tiers de l’encours global, a reculé de 27.2%. La baisse concerne aussi les machines et équipements industriels, les ordinateurs et matériels de bureau, les voitures de tourisme et les véhicules utilitaires.

Un indicateur de plus vient confirmer que l’investissement ne se porte pas au mieux. Le crédit-bail qui a contribué au financement de l’investissement à hauteur de 16% sur les trois dernières années a vu sa production baisser de 21,4%, à 2,8 milliards de DH au cours du premier trimestre 2013 en comparaison avec la même période de l’année passée, selon les derniers chiffres, non encore publiés, de l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF). Les professionnels s’empressent d’argumenter que cette contre-performance est normale pour tout premier trimestre, cette période ne connaissant habituellement que peu d’activités, étant donné que les entreprises ne mettent à exécution leurs décisions d’investissement que pendant le deuxième et le quatrième trimestre. Toujours est-il que même pour un premier trimestre, la baisse est notable, puisqu’à titre de comparaison les trois premiers mois de 2011 ont connu un recul cantonné à 5,3%. Ceci sans parler du premier trimestre de 2012 où il était plutôt question d’une progression de 19% de la production.

Le recul constaté sur les trois premiers mois de 2013 est surtout dû au crédit-bail mobilier qui, il faut le dire, représente plus de 80% de la production totale et les deux tiers de l’encours comptable du secteur qui s’élève à 40,4 milliards de DH. En effet, le leasing mobilier a vu sa production baisser de 27,2% pour s’établir à 2,3 milliards de DH au premier trimestre 2013. Dans le détail, les financements de certains équipements affichent des baisses plus préoccupantes. Ainsi, la production destinée au financement de machines et équipements industriels a enregistré une baisse de plus de 52%, à 633 millions de DH. Un autre segment tout aussi sinistré est celui des ordinateurs et matériel de bureau dont les financements ont baissé de 54%, à 70,5 millions de DH. Les voitures de tourisme et les véhicules utilitaires (pesant à eux deux près de 50% de l’encours du crédit bail mobilier) limitent la baisse de production à 11,9% et 6% respectivement. Les engins de BTP, pour leur part, se suffisent d’une quasi-stagnation des financements qui leur ont profité au premier trimestre 2013.

Une hausse du leasing immobilier à relativiser

Par secteur, c’est surtout la baisse du crédit-bail mobilier profitant à la production et la distribution d’électricité, de gaz et d’eau qui retient l’attention. Ce segment a en effet vu sa production s’effondrer de 211 MDH au premier trimestre 2012 à tout juste 8 MDH en 2013. Il faut relativiser cet effondrement par le fait que les financements du secteur énergétique sont fluctuants du fait de l’irrégularité de l’activité. En revanche, d’autres baisses au niveau de certains secteurs revêtent un caractère plus régulier. Il en va ainsi des financements ayant profité aux administrations publiques (-45,4%), aux hôtels et restaurants (-29%), aux commerces (-27%) ou encore au textile (-18%).

Loin des déconvenues du crédit-bail mobilier, le leasing immobilier affiche au premier trimestre une croissance de la production de 26%, à près de 478 MDH. Ne pas en déduire pour autant que ce segment d’activité se porte bien. «Au vu de l’importance des montants et des durées de financement des dossiers de crédit-bail immobilier, il suffit de quelques opérations pour que la production évolue sensiblement», relativise à ce titre un professionnel. Quoi qu’il en soit, par type d’immeubles, ce sont surtout les locaux industriels qui affichent la plus forte hausse avec une production multipliée par plus de 5 fois au premier trimestre 2013 pour un total de financements de 107 MDH. Hausse également de 152%, à 18 MDH pour les hôtels et structures de loisirs. En revanche, les nouveaux financements profitant aux magasins et aux immeubles de bureaux baissent respectivement de 5% et 47% au premier trimestre 2013.

Signalons enfin que les évolutions de l’activité constatées pour ce premier trimestre ont été sans impact majeur sur les parts de marché des opérateurs. Ainsi, Wafa Bail et Maroc Leasing restent leaders actuellement, au coude à coude avec respectivement 26 et 26,6% de parts de marché. Vient ensuite Maghrebail avec 20,8%, Sogelease avec 14,8%, BMCI Leasing avec 8,5% du marché et enfin CDM Leasing avec 3,3% de part.