Crédit Agricole lance sa filiale participative Al Akhdar Bank

La nouvelle banque démarre avec 4 agences à Casablanca et Benslimane offrant les services de banque au quotidien. Une place de choix sera accordée au financement de l’agriculture.

Ce début de semaine, c’était au tour de Crédit Agricole du Maroc de lever le voile sur sa filiale participative, Al Akhdar Bank. Fruit d’un partenariat entre le groupe et la société islamique pour le développement du secteur privé (ICD), membre du groupe Banque islamique de développement, le nouvel établissement démarre avec 4 agences établies à Casablanca et Benslimane. Dans l’immédiat, la filiale n’offrira que des services de banque au quotidien (ouverture et opérations sur compte, moyens de paiement…). La Mourabaha immobilière ne figure pas sur le catalogue de lancement, bien que le contrat-type de cette solution a déjà été diffusé au niveau de la place, ce qui autorise en théorie sa commercialisation. Le management d’Al Akhdar Bank justifie ce choix par la non-disponibilité à l’heure actuelle de l’assurance Takaful. Mais ce n’est que partie remise, à savoir que la banque compte offrir à terme l’ensemble de la gamme de produits et de services participatifs, au fur et à mesure de leur autorisation par le régulateur. Aussi, l’établissement ne devrait négliger aucun segment de clientèle en s’adressant aux particuliers, professionnels et entreprises, sans oublier les agriculteurs à qui la banque entend donner une place de choix dans la lignée du positionnement de son groupe mère.

L’établissement s’appuie fortement sur les nouvelles technologies

En plus d’une offre de banque au quotidien adaptée à cette dernière cible, Al Akhdar Bank compte lui proposer des solutions de financement qui couvrent tous les besoins : financement de la campagne agricole, d’équipements agricoles, irrigation, bétail, arbres fruitiers… L’agro-industrie constitue aussi une cible de prédilection.

La banque participative insiste sur ses fortes ambitions en matière de financement de l’agriculture qui, par nature, ouvre la voie à un vaste champ pour l’innovation produit, assure le management de l’établissement. Al Akhdar Bank affiche le même souci d’approfondir son catalogue produit à destination des entreprises en leur offrant par exemple à terme des solutions de trade finance pour leurs opérations à l’international.

En outre, l’établissement s’appuie fortement sur les nouvelles technologies pour simplifier au maximum ses interactions avec la clientèle, comme le veut la tendance au niveau de tout le secteur bancaire. Par exemple, les zones d’attente au niveau des agences intègrent un espace numérique, qui permet aux clients de la banque de réaliser les opérations les plus simples. S’agissant des agences justement, la banque compte porter son parc à 8 points d’ici la fin de l’année, puis à 21 agences l’année prochaine. Par la suite, l’objectif est de maintenir un rythme d’ouverture d’une dizaine d’agences par an pour atteindre une quarantaine de points de vente en 2021.