Cosmétique bio : la société Malia’s étoffe sa gamme de produits

Ses produits sont distribués dans 150 pharmacies et parapharmacies de Casablanca, Rabat, Mohammédia et Khouribga. L’entreprise exporte aussi aux Etats-Unis et bientôt au Moyen-Orient.

La niche prometteuse du cosmétique biologique s’élargit progressivement. Malia’s, entreprise spécialisée dans ce domaine, vient de lancer une nouvelle gamme de produits labellisés par un organisme français de certification. Elaborés à base d’ingrédients principalement issus de l’agriculture biologique et enrichis de vitamines (E, A et D), ces produits, destinés entre autres, aux cataplasmes pour le visage et le corps, au gommage corps naturel, aux massages, à la relaxation, aux soins antirides et à la prévention des chutes des cheveux, sont sans parabène.

Le réseau de distribution compte 150 points de vente (pharmacies et parapharmacies) implantés dans les villes de Casablanca, Rabat, Mohammédia et Khouribga. Tétouan sera desservie dans quelques jours. Selon la contenance, les lotions à base d’eau de fleur de rose et d’oranger sont vendues entre 30 à 48 DH, et les huiles à base d’argan et de beurre de karité entre 72 et 78 DH.

Objectif : franchir la barre du million de dirhams sur le marché intérieur

Quant au beurre de karité enrichi d’huiles essentielles d’orange et citron, il est proposé à 84 DH. Il faut un peu plus pour les huiles amincissantes et relaxantes à base de diverses plantes (jojoba, tournesol, lavande, cyprès, citron et argan) : un pot de 250 ml est affiché à 156 DH. Les produits à base de beurre de karité sont fabriqués au Burkina Faso et ceux à base d’huile d’argan dans le sud marocain.
Créée il y a cinq ans, Malia’s renforce ainsi sa présence sur le marché local où l’offre des cosmétiques naturels est embryonnaire.

Six entreprises, implantées dans les régions de Khémisset, Kelaât Mgouna, Tiznit, Nouaceur et Casablanca, se partagent un marché peu organisé et surtout peu industrialisé. L’organisation du secteur pourrait renforcer, selon les professionnels, la présence du Maroc sur le marché international des cosmétiques naturels et bio en pleine croissance. Les exportations du secteur atteignent, selon les professionnels, 900 MDH (produits cosmétiques et plantes médicinales).

Ayant déjà exporté sur les Etats-Unis de l’huile d’argan, Malia’s est, pour sa part, en négociation avec des importateurs du Moyen-Orient, notamment de l’Arabie Saoudite. Les besoins portent essentiellement sur les produits à base d’eau de fleur de rose et d’oranger et de beurre de karité. La société est discrète sur le volume et la valeur de ses exportations, mais dit réaliser un chiffre d’affaires de 80 000 DH par mois sur le marché local. Ses responsables espèrent franchir la barre du million de DH par an en 2013.