Coopération : quand l’ONEE exporte son savoir-faire en Afrique

• Électrification rurale, construction de centrales de production d’électricité et mise en place de projet d’énergie photovoltaïque, l’ONEE poursuit le renforcement de la coopération.

L’année 2020 aura été riche en actions, surtout à l’international, pour l’Office national de l’électricité et de l’eau potable. L’ONEE a ainsi poursuivi sa politique visant le renforcement de sa coopération et sa présence dans les pays de l’Afrique subsaharienne. Il déploie ses principales activités, au niveau international, dans des pays comme le Sénégal, la Gambie, le Mali ou encore le Tchad et le Niger. Au Sénégal, les deux contrats de concession d’électrification rurale sont mis en œuvre par les deux sociétés de projets Comasel de Saint-Louis et Comasel de Louga. Les travaux de développement du réseau moyenne tension (MT) et basse tension (BT) se poursuivent dans les deux régions du nord du pays. A fin 2020, Comasel de St Louis et Comasel de Louga comptaient respectivement 10 621 et 8 621 contrats d’abonnement souscrits au profit des «clients Réseau» et 1 761 et 928 contrats pour les clients solaires. En Gambie, l’ONEE a poursuivi l’exécution du contrat relatif à la maîtrise d’œuvre pour la construction de la nouvelle centrale Brikama II (2×10 MW diesel) située à Banjul. La réception provisoire de la centrale a été prononcée le 24 octobre 2020. Au Mali, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable et l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale (AMDER) ont conclu, en 2018, un contrat de service qui porte sur l’assistance à maîtrise d’œuvre pour le développement du projet d’électrification rurale dans la région de Ségou au nord-est de Bamako. Comme le précise l’office, ce projet, financé par la Banque islamique de développement (BID), consiste en la construction de deux centrales solaires photovoltaïques avec stockage d’une puissance totale de 2.4 MWc et d’un réseau de distribution de 67 km de ligne MT et 117 km de ligne BT. L’année 2020, poursuit la même source, a été consacrée essentiellement au jugement des appels d’offres de la partie réseaux et des deux centrales photovoltaïques avec stockage. Non loin du Mali, au Tchad cette fois, l’ONEE et la Société nationale d’électricité tchadienne ont conclu, en mai 2018, un contrat de service qui porte sur l’assistance à maîtrise d’œuvre pour le développement du projet d’électrification rurale dans ce pays. Le projet, également financé par la BID, consiste à concevoir, construire et mettre en service une centrale solaire photovoltaïque d’une capacité de 3 MWc, concevoir, construire et mettre en service des réseaux MT, BT et des postes de distribution et réaliser l’extension du poste 15 KV de Gassi. Les principales prestations réalisées en 2020 ont concerné essentiellement la réalisation des études (réseau MT et BT et à la centrale solaire PV) et la validation des spécifications techniques (réseau et centrales PV). Dans la même région sahélo-saharienne, l’ONEE et l’Agence nigérienne de promotion de l’électrification en milieu rural (ANPER) du Niger ont conclu, en octobre 2019, un contrat de service qui porte sur l’assistance à maîtrise d’œuvre pour le développement du projet d’électrification rurale au Niger dont le financement est assuré par la BID. Ce projet, indique l’office, consiste globalement à électrifier 27 villages regroupant 17 500 foyers et 1 500 activités. Pour les desservir, il est prévu de construire 3 centrales solaires photovoltaïques avec stockage d’une puissance totale de 9,2 MWc, des réseaux de distribution MT et BT et les branchements des foyers. En 2020, l’ONEE a assisté l’ANPER dans la préparation et validation des spécifications techniques pour le réseau et les centrales PV. L’office intervient également dans le domaine du développement de l’électrification rurale dans un autre pays de l’Afrique subsaharienne, la Gambie en l’occurrence. C’est ainsi que dans le cadre de l’initiative de développement de l’électrification rurale en Afrique subsaharienne conclue entre la BID et l’ONEE, ce dernier a réalisé une étude technico-économique d’un projet d’électrification rurale en Gambie qui a été validée par les autorités gambiennes et les bailleurs de fonds visent de construire deux centrales solaires PV de capacités de 1,95 et 3,15 MWc, un réseau de distribution de 147 km de lignes MT et 144 km en BT. Le projet consiste également en l’installation d’une puissance cumulée de 65,5 MVA en transformateurs MT/BT.
A terme, ce projet apportera l’électricité à 118 villages comptant environ
4 330 foyers et 1 390 activités génératrices de revenus. Au delà de cette coopération bilatérale, avec des organismes étatiques, l’office a également développé des relations de coopération avec les organisations régionales et internationales. Dans ce sens, bien que l’année 2020 ait été marquée par une limitation des activités de coopération à l’international, l’ONEE a su s’adapter pour assurer un suivi à distance et réaliser ses objectifs fixés pour la coopération régionale, continentale et internationale. En effet, l’ONEE, en la personne de son directeur général qui a été porté à la présidence de l’Union Arabe de l’électricité (UAE) en décembre 2018, date à partir de laquelle il a ordonnancé une étude pour la restructuration de l’Union. Cette étude, pilotée par un groupe de travail présidé par l’ONEE, vise à mettre en place un nouveau modèle de développement axé notamment sur l’amélioration de la gouvernance et la modernisation des structures et outils de l’Union. L’étude a abouti à la refonte des statuts et à l’adoption d’une feuille de route pour la mise en place de ce nouveau modèle. Le groupe de travail a poursuivi ses travaux durant l’année 2020.
Par ailleurs, l’ONEE a organisé le 52e conseil d’administration et l’assemblée générale de l’UAE en janvier 2020 à Tanger et a également assuré le suivi de l’exécution des décisions du conseil. En raison de la situation sanitaire, l’ONEE a organisé le 53e conseil d’administration en septembre 2020 en virtuel. A noter que ces deux conseils d’administration, présidés par le DG de l’ONEE, ont été consacrés, entre autres, à la restructuration de l’Union.