Comment différencier le produit du terroir du produit biologique

L’ancrage historique du produit dans la région et l’existence d’un savoir-faire local collectif sont deux des critères fondamentaux déterminant le produit du terroir. L’appellation biologique requiert le respect d’un cahier des charges astreignant dont le respect est vérifié par un organisme de contrôle agréé.

Les consommateurs marocains ont été, en tout temps, attentifs à la qualité des produits qu’ils consomment en faisant souvent le lien entre les produits et leur origine géographique et préféré les produits beldis (traditionnels) aux roumis (modernes). Cependant, aujourd’hui, avec la diversification des moyens et des zones de production, une confusion prédomine dans leur esprit quant à la distinction entre produits de terroir et produits biologiques.

En effet, le grand public pense à tort que tout ce qui est produit de terroir est forcément biologique. En fait, la confusion provient du fait qu’on peut avoir différents types de produits : produits du terroir non biologiques, produits du terroir certifiés biologiques et produits biologiques ‘’classiques‘’ (non du terroir).
L’appellation produit de terroir est basée essentiellement sur des critères humains et géographiques (région naturelle plus ou moins homogène).  

Cinq critères pour déterminer les produits du terroir

Habituellement, 5 critères permettent d’identifier les ressources agricoles comme produits du terroir : l’ancrage historique du produit dans la région (30 ans au moins), l’existence d’un savoir- faire local collectif qui révèle une originalité du produit, lui confère une typicité et aboutit à sa réputation. Un produit du terroir est caractérisé par une qualité intrinsèque spécifique issue de caractères physico–chimiques ou organoleptiques (sensoriels) liée aux conditions d’obtention et à l’origine géographique ou terroir. Ces conditions peuvent être naturelles (milieu physique comme le sol, le climat, la topographie, l’eau, la salinité etc.) et/ou des pratiques courantes (ou savoir-faire) de la population locale du terroir considéré.

L’appellation biologique exclut le recours aux intrants chimiques de synthèse

Pour leur part les produits biologiques (appelés organiques en anglais) résultent d’une activité agricole basée sur de nombreux critères précis et quantifiables. Le point essentiel est l’exclusion du recours aux intrants chimiques de synthèse (engrais, produits phytosanitaires…) contrairement à leur usage massif en agriculture intensive conventionnelle.

De même, les OGM et leurs dérivés sont proscrits en agriculture biologique.
Pour bénéficier de l’appellation biologique, un produit doit suivre une série de procédures de certification. Cette dernière nécessite de répondre aux exigences d’un cahier des charges astreignant dont le respect est vérifié par un organisme de contrôle agréé pour délivrer le certificat permettant la commercialisation sous ce label.

En outre, tous les composants entrant dans la production d’un article biologique doivent eux-mêmes être certifiés bio. Ces produits répondent à des critères internationalement définis.
A signaler que les produits  du terroir et biologiques ne concernent pas seulement les produits alimentaires, il y a aussi le textile, le cosmétique, etc.

En pratique, l’agriculture, dans de nombreuses régions du Maroc, reste coutumière, ne fait appel quasiment à aucun intrant chimique et peut par conséquent être comme étant biologique. Toutefois, n’ayant pas été certifiées, les denrées produites (fruits, légumes, conserves…) ne peuvent être commercialisés comme biologiques.