CNSS : un milliard de dirhams de masse salariale régularisé entre janvier et septembre 2018

Durant les neuf mois de l’année, 35 000 salariés ont été régularisés. Les secteurs du textile-habillement, le transport, le gardiennage et le bâtiment ont été essentiellement concernés.

Selon les dernières statistiques de sa Direction de l’inspection et du contrôle, la CNSS a effectué 1 500 missions de contrôle durant les neuf mois de l’année 2018. Ces missions ont permis de régulariser la situation de 35 000 salariés et une masse salariale d’un milliard de DH, en hausse de 17% et 50% par rapport à la même période de 2017.

Parmi les salariés régularisés, 9000 personnes travaillent dans le textile et l’habillement. Ce qui s’est traduit par la déclaration d’une masse salariale de 215 MDH. Selon une source proche du dossier, ce chiffre significatif s’explique par le fait que le phénomène de la sous-déclaration est répandu dans ce secteur. Arrive en deuxième position le secteur du transport avec 6 400 salariés régularisés et une masse salariale de 235 MDH. Suivent aux troisième et quatrième rangs les secteurs du gardiennage et du bâtiment et travaux publics avec respectivement 6000 et 5500 salariés régularisés. Les masses salariales déclarées sont respectivement de 95MDH et 248MDH.
Globalement, les missions de contrôle, menées durant toute l’année, mobilisent 160 agents d’inspection et permettent de toucher 2500 entreprises par an. Le choix des entreprises se fait à partir de la base de données interne à la CNSS et des informations communiquées par les autres administrations, notamment la Direction générale des impôts (DGI), l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), le ministère du travail et de l’insertion professionnelle et celui du transport et de l’équipement.

Sensibilisation continue des affiliés

Ce rapprochement des données permet de sélectionner les entreprises présentant un écart important dans leurs différentes déclarations. Cependant, selon la CNSS, ce sont les mêmes secteurs précités qui reviennent de façon récurrente. C’est pour cela que la caisse mène continuellement des actions de sensibilisation auprès de ses affiliés afin de les pousser à régulariser leur situation. Des actions qui se font au niveau des agences de la CNSS, des agences mobiles et des kiosques. Cela permet de toucher les affiliés, dans les villes comme dans les patelins.
L’expérience pilote du premier kiosque à Hay Bernoussi, à proximité de la zone industrielle, a donné de bons résultats et a été étendue aux quartiers Hay Mohammadi et Lissasfa. La CNSS a aussi installé des antennes connectées aux agences à Benslimane, Bouznika, Casa NearShore ou encore au Technopark. Son représentant se rend une ou deux fois par semaine dans ces antennes afin de s’entretenir avec les affiliés. Pour optimiser les campagnes de communication, la CNSS se rapproche également des fédérations et autres associations professionnelles en vue d’organiser des rencontres avec leurs membres.