Ciments du Maroc cherche plus de compétitivité grà¢ce à  ses produits éco-durables

La filiale d’Italcementi mise sur les solutions développées par le laboratoire de recherche scientifique du Groupe i.lab. Des produits innovants éco-durables, auto-dépolluants, énergétiquement efficaces et plus esthétiques ont été développés. Certains matériaux ont servi à  la fabrication de plusieurs pavillons de l’Expo universelle de Milan.

Confronté à la baisse de la demande adressée à ses produits, le groupe Italcementi met le paquet sur l’innovation. En effet, le cimentier dont le quartier général est à Bergame, vient de faire une véritable opération séduction à Milan. Objectif : faire connaître ses dernières solutions innovantes appliquées à la construction auprès des médias et de ses grands comptes dont les clients de Ciments du Maroc. Il faut dire que le groupe met depuis quelques années déjà l’éco-durabilité et l’efficacité énergétique au cœur de sa stratégie, et ce, sur les différents pays où il est présent.

Une recherche guidée par l’efficacité et la facilité d’emploi des produits

Pour ce faire, Italcementi a érigé en 2012 toute une structure dédiée à l’innovation. Dénommée i.lab, elle met au point des procédés pionniers appliqués à la construction. Le laboratoire est un puissant centre pour la recherche industrielle et la compétitivité, et un espace consacré à la recherche et à son application dans la construction. La finalité étant de créer une architecture durable et des bâtiments intelligents. Pour le management d’Italcementi, l’innovation constante appliquée à la recherche pour la construction et l’architecture durable est un levier stratégique pour créer un avantage compétitif, en soutenant l’amélioration de la qualité de vie et de l’environnement. i.lab se veut ainsi la quintessence d’une technologie pionnière en termes de qualité d’équipement et de critères environnementaux.

Parmi les produits innovants mis au point figure le i.idro Drain, un béton drainant pour voirie utilisé pour l’Expo Milan 2015 dans les zones piétonnes du pavillon du Saint-siège, du pavillon Caritas, du pavillon slovène et du pavillon chinois Vanke et dans les domaines de la biodiversité. L’avantage de cette solution réside dans sa formule faiblement émettrice en CO2. Elle est conçue pour des voiries circulées à faible trafic (parkings, voies d’accès, aires de stockage, rues résidentielles, chaussées réservoirs…) et non circulées (trottoirs, pistes cyclables, terrasses, allées de parcs et jardins publics, abords de piscine, cours d’école, sols sportifs, serres de jardin…).
i.idro Drain redonne aussi place au cycle naturel de l’eau grâce à sa perméabilité en permettant la gestion locale des eaux de pluies et la dépollution des eaux de ruissellement grâce à l’infiltration. D’après les experts d’i.lab, son utilisation réduit les coûts en évitant le surdimensionnement des systèmes de gestion des eaux de pluies, améliore le confort urbain (réduit le phénomène d’accumulation de chaleur), tout en offrant une qualité esthétique aux revêtements avec un large choix de teintes et de motifs.

Le cimentier a aussi dévoilé le i.design Effix Créa, un mortier à très hautes performances (MTHP) dédié aux designers et architectes d’intérieur, et utilisé pour créer les bancs Minamora conçus par l’architecte italien-espagnol Benedetta Tagliabue et situés dans la cour du Palais de l’Italie aux abords du lac Arena. i.design Effix Créa est destiné à la réalisation d’éléments non structurels, de moulages et d’éléments décoratifs. C’est un mortier prêt à l’emploi. Il contient les poudres pré-mélangées, le sable, les fibres et les adjuvants qui sont nécessaires à sa fabrication. Ce produit sert surtout dans la décoration (lampes, tables, vases, vasques) et l’aménagement (agencement de magasins de luxe, maisons individuelles, sièges sociaux, lieux publics, halls d’accueil prestigieux).

i.lab a également créé un ciment autonettoyant, dépolluant et bactériostatique destiné aux ouvrages architecturaux de grande qualité et aux structures horizontales et verticales. Dénommé i.active Ultra, il a été utilisé à Expo Milan 2015 pour construire les zones autour du Palais italien, de Kip -l’école internationale fondée par le philosophe Edgar Morin et soutenue par l’ONU et la Viale Zara- et la rue principale menant à l’expo. De par son action photocatalytique, le ciment i.active Ultra confère au béton de nouvelles propriétés. Il a une action indirecte sur la formation d’ozone (O3), en détruisant les polluants précurseurs de l’ozone qui sont essentiellement les oxydes d’azote (NOx) et les composés organiques volatils (COV).  

Des matériaux plus résistants que les mortiers classiques

Parmi les produits pionniers figure le i.active biodynamic. Mortier à ultra hautes performances (MUHP), il a servi à l’Expo Milan 2015 pour réaliser l’ensemble des surfaces extérieures et façades intérieures du pavillon italien. Il s’agit d’un produit composé à 80% d’agrégats recyclés. Son côté «bio» tient aux propriétés photocatalytiques lui donnant des propriétés dépolluantes au contact de la lumière et de la pollution. Tandis que son côté «dynamique» tient à sa fluidité qui permet la réalisation de formes complexes telles que celles des panneaux du pavillon italien. Grâce à cette aptitude unique, i.active biodynamic pénètre les plus petits recoins des moules les plus complexes, tout en garantissant une qualité de surface exceptionnelle. Ce nouveau matériau présente également des caractéristiques de maniabilité et de résistance extraordinaire en comparaison avec les mortiers classiques. Il est deux fois plus résistant à la compression, de même qu’à la flexion.