Changer son permis papier contre celui à  puce : l’opération commence

Des agences seront ouvertes dans 25 villes.
Sms, centre d’appel et enregistrement par Internet : l’Etat essaie de simplifier au maximum.

Le rythme de délivrance du nouveau permis à puce semble s’accélérer. Depuis le démarrage de l’opération au centre de Rabat en avril 2007 au 20 novembre 2008, ce sont 230 000 permis de conduire et 180 000 cartes grises qui ont été délivrés. Toutefois, explique un responsable au ministère de l’équipement et du transport, il y a toujours un peu de retard au niveau du traitement des dossiers, c’est-à-dire que les documents électroniques ne sont pas produits par le concessionnaire dans un délai d’une semaine comme prévu au départ. Cet allongement vient d’un contrôle plus serré des dossiers pour éviter des frais supplémentaires occasionnés par des erreurs d’écriture.
Le ministère va s’attaquer aussi au renouvellement du stock de permis sur support papier en ouvrant des agences dédiées dans 25 villes. Cette décision a été prise pour éviter les encombrements dans les bureaux des services des mines. La première agence est déjà opérationnelle à Rabat. Deux autres seront ouvertes dans les semaines qui viennent à Casablanca. En attendant, rien n’empêche ceux qui voudraient, pour une raison ou une autre, se procurer le nouveau permis de déposer leur dossier auprès du service des mines de leur ville.

Un centre de production de permis à Nouaceur
Normalement, l’opération de renouvellement globale des documents devrait prendre environ cinq ans, car on compte aujourd’hui 6 millions de permis de conduire et 2 millions de cartes grises. Pour éviter les allers-retours, les services du ministère pourront prévenir les titulaires par sms à condition que ces derniers le demandent et laissent bien sûr leur numéro. En plus du sms, un numéro vert sera bientôt mis à la disposition du public. Le candidat au permis peut avoir les informations sur l’évolution de son dossier en communiquant le numéro de sa CIN. A terme, c’est tout le dossier d’enregistrement qui pourra être saisi par Internet et envoyé au centre d’immatriculation, le reçu de dépôt sera aussi téléchargé. Ce système sera opérationnel selon les estimations des responsables au courant du premier semestre 2009. Ainsi, les auto-écoles pourront directement inscrire les candidats à partir de leur ordinateur.
Enfin, un centre de production des permis et cartes grises sera ouvert bientôt dans la zone industrielle de Nouaceur. Elle devrait être inaugurée le 18 février prochain à l’occasion de la journée nationale de lutte contre l’insécurité routière.