CGEM : on prépare déjà  l’après-élections

Mercredi 28 juin, Moulay Hafid Elalamy était à Laâyoune, dernière escale de sa tournée électorale.

Le candidat reste confiant quant à la mobilisation des patrons le jour du vote n Il présentera sa nouvelle équipe en septembre.

Mardi 27 juin, 19 heures. Nous som-mes à trois jours seulement des élections de la CGEM. Moulay Hafid Elalamy, l’unique candidat, que nous avons à l’autre bout du fil est sur le chemin de l’aéroport. Dans un moment, il embarquera à bord de l’avion qui le mènera à Laâyoune, la dernière escale de sa tournée électorale qui l’a conduit à Tanger, Fès, Meknès, Oujda, Rabat, Marrakech…Une tournée durant laquelle M. Elalamy est parti à la rencontre des chefs d’entreprises en régions pour leur expliquer son programme mais également pour les écouter. De cette tournée, il dit être revenu impressionné par le niveau d’engagement des opérateurs en régions et leur dynamisme. «Les patrons ne demandent pas des choses déraisonnables et ils pourraient faire beaucoup pour peu qu’on s’occupe d’eux et qu’on les écoute». Et les attentes, Moulay Hafid Elalamy dit qu’il y en a beaucoup et qu’il tâchera d’y répondre.

Cela dit, il affirme ne pas avoir versé dans les promesses électoralistes. «Ce que j’ai promis aux membres c’est de tout mettre en œuvre avec eux pour qu’on puisse atteindre ensemble nos objectifs». Ces propos vont-ils convaincre les patrons de venir voter vendredi 30 ? Moulay Hafid Elalamy est très confiant. Il est vrai que même si ces élections ne seront pas disputées, candidature unique oblige, les patrons de fédérations, du moins ceux contactés par La Vie éco, ont été nombreux à déclarer qu’ils viendront voter tout de même.

Les commissions continueront à travailler cet été
Pour l’équipe de Moulay Hafid, on pense déjà à l’après-élections. Lors du dernier conseil d’administration, tenu le 21 juin, Moulay Hafid Elalamy et son coéquipier Mohamed Chaibi ont procédé à la passation de pouvoirs officielle avec le président sortant Hassan Chami. Et dès lundi 3 juillet au matin, les pouvoirs de signature des nouveaux patrons de la CGEM commenceront par être déposés auprès des banques. Cela dit, pour la constitution du bureau et des structures de la CGEM, notamment les commissions, Moulay Hafid Elalamy a préféré ne rien changer pour l’instant. «La raison en est, explique-t-il, qu’il y a actuellement des dossiers importants, chauds, sur lesquels travaillent ces commissions et il faudra leur laisser le temps de finir leur travail». Et ce n’est qu’en septembre que la composition de la nouvelle équipe sera donnée avec les membres du conseil d’administration dont ceux cooptés par le nouveau président et les nouveaux présidents de commissions. En un mot, l’été sera chargé pour Moulay Hafid et son équipe. Quant aux vacances, ils n’y pensent même pas !