CFAO Motors Maroc met de l’ordre chez DAF Industries Maroc

24,5 MDH en argent frais injectés par le groupe français dans la filiale marocaine.

DAF souffre encore d’une faible rentabilité opérationnelle qui plombe son bénéfice potentiel.

Quelques mois après avoir repris un des fleurons de l’industrie marocaine du montage de poids lourds, DAF Industrie Maroc (DIM), CFAO Motors Maroc, filiale du groupe français CFAO, met la main à la poche pour la restructuration de cette société qui emploie plus de cent personnes. Ainsi, le capital de DAF, qui avait été déjà augmenté de 14 MDH à la veille du désengagement du fondateur, la famille Kadiri, a été récemment porté de 40 à 64,5 MDH. Cet apport sert à rééquilibrer le haut de bilan. En effet, avec des fonds propres presque totalement engloutis depuis 2004 par les déficits des années précédentes et mis à mal par la perte de l’exercice écoulé (19,4 MDH), une injection d’argent frais était indispensable.

Forte augmentation du chiffre d’affaires en 2005
L’intérêt porté par CFAO à sa filiale montre bien son intention de faire de la zone Afrique du Nord, dont le Maroc est la tête de pont, une région importante pour le groupe puisqu’elle devra représenter à moyen terme le quart du chiffre d’affaires de l’enseigne sur l’ensemble du continent, contre 17% à fin 2005. L’on comprend mieux pourquoi le groupe français a doté DAF Industrie Maroc des moyens de gagner des parts de marché sur le segment des poids lourds, sans oublier le pari de la rentabilité. Si CFAO hérite d’une société en bonne santé commerciale (1200 camions DAF depuis sa création en 1990) avec un chiffre d’affaires 2005 de 96 MDH, en hausse de 35% par rapport à fin 2004, il n’en est pas de même en ce qui concerne la rentabilité opérationnelle et la marge nette puisque l’excédent brut d’exploitation est resté négatif au cours des deux dernières années. Cette situation est corsée par des charges financières importantes (plus de 5 MDH par an) qui détériorent davantage le résultat net.

Cela dit, les difficultés peuvent être surmontées rapidement. CFAO Motors Maroc est aujourd’hui parmi les premiers distributeurs automobiles au Maroc. En 2004, il avait accéléré son déploiement en achetant le concessionnaire Isuzu Motors (importateur exclusif de la marque Isuzu) avant de le fusionner avec Intermotors, sa filiale détentrice de la carte Opel. Aujourd’hui, outre sa présence à travers DIM (DAF) sur le créneau des poids lourds, il compte dans son portefeuille les cartes Opel, Chevrolet et Isuzu. Et pour afficher ses ambitions, le groupe a déjà lancé les travaux de son village automobile à Casablanca, le premier du genre au Maroc, d’une superficie de 5 hectares et qui abritera les représentations de toutes les marques CFAO au Maroc .