Céréales : 7,5 millions de quintaux collectés durant la première quinzaine de juin

Sur chaque quintal acheté aux producteurs, au prix de référence de 270 DH, l’Etat versera 10 DH aux minotiers industriels.

L a collecte des céréales au titre de la récolte 2009 semble démarrer sur les chapeaux de roues. Sur la première quinzaine de juin, ce sont déjà 7,5 millions de quintaux de céréales qui ont été collectés, soit 85% de plus que la même période de 2008 et 67% par rapport à la moyenne des cinq dernières années (2004 à 2008). Ces quantités viennent s’ajouter aux disponibilités déclarées de la précédente campagne (15,6 millions de quintaux) et arrêtées au 31 mai 2009. Avec la production prévisionnelle pour les trois principales céréales avoisinant les 102 millions de quintaux (+ 99%), le marché sera donc bien approvisionné. Cela explique d’ailleurs la remise en place des barrières douanières pour laisser s’écouler la production nationale dans de bonnes conditions : 135% de droits d’importation pour le blé tendre du 1er juin au 31 décembre 2009, et 170% pour le blé dur durant les mois de juin et juillet 2009.
La quasi-totalité (99,8%) de 7,5 millions de quintaux collectés sur la première moitié de juin est constituée, comme d’habitude, de blé tendre; le blé dur, produit en faible quantité (relativement) n’étant pas concerné par les mesures administratives de collecte et de commercialisation. Quoique, cette année, la récolte prévisionnelle de blé dur serait de 20 millions de quintaux, en hausse de 70% par rapport à la précédente campagne, mais loin derrière le blé tendre (45 millions de quintaux) et l’orge (37 millions de quintaux).

Le prix de référence est fixé à 270 DH/q
Comme lors de la précédente campagne, le gouvernement a pris, pour cette récolte 2009, des mesures pour la commercialisation du blé tendre, avec comme objectif principal, à la fois de garantir un prix rémunérateur pour le producteur et de stabiliser le prix de la farine et donc de la baguette de pain. Ainsi, le prix de référence pour le blé tendre est fixé à 270 DH/q pour une qualité standard, rendu moulin, toutes taxes, charges et marges incluses. Sur ce montant, l’Etat prend en charge, à titre de subvention forfaitaire, 10 DH pour chaque quintal qu’il versera aux minotiers industriels entre le 1er juin et le 15 octobre 2009.
Au-delà de cette date et jusqu’au 31 mai 2010, cette subvention forfaitaire est octroyée aux organismes stockeurs, mais ceux-ci doivent alors livrer le blé tendre aux minotiers à 260 DH le quintal. Pour la récolte destinée à la farine nationale de blé tendre (FNBT) subventionnée, dont le contingent, longtemps fixé à 12 millions de quintaux, a paraît-il légèrement baissé, le schéma de commercialisation reste inchangé : appels d’offres de l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (Onicl), livraison aux moulins au prix de 258,80 DH le quintal et obligation pour ces derniers de vendre (aux grossistes) la farine extraite à 1,80 DH le kg; la différence étant prise en charge par l’Etat à travers la Caisse de compensation.