Centrale Laitière va se désengager du segment du lait aromatisé

Ce produit constitue une faible part du chiffre d’affaires. La société se recentre sur les produits phare de sa maison mère.

Un peu plus d’un an après avoir pris le contrôle de la Centrale Laitière, le groupe Danone y imprime progressivement sa touche à travers des réorientations marketing et stratégiques. En effet, dans la foulée de la «repolarisation» en fin 2013 du portefeuille de ses marques autour de la marque phare Danone, le leader marocain des produits laitiers va se retirer du segment du lait aromatisé qu’il domine également.

Cette décision relève de la volonté du nouveau management de se recentrer sur les gammes de produits phare de sa nouvelle maison mère. Et il est vrai que la niche du lait aromatisé représentait une très faible part du chiffre d’affaires global de Centrale Laitière (qui s’élève à plus de 7 milliards de DH) et du coup ne fait plus partie des priorités de Danone. Il n’en demeure pas moins que ce segment est l’un des plus dynamiques du marché marocain du lait avec une croissance tirée principalement par la demande des moins de 10 ans. Mais avec environ 70 litres de lait et dérivés par personne par an, la consommation reste encore faible au Maroc.

Copag et Agro Juice Processing en embuscade

Quoi qu’il en soit, le retrait de Danone de cette niche profite pleinement aux autres acteurs, dont Copag et Agro Juice Processing. La coopérative de Taroudant y est présente à travers la marque Ghani déclinée en différentes aromes (fraise, chocolat…),  tandis que le fabricant de jus basé à Meknès, et qui n’est entré dans ce marché qu’en 2013, y gagne du terrain grâce à sa marque phare Valencia et ses deux références (choco et fraise). AJP s’y démarque, par ailleurs, par l’emballage novateur de ses deux références (le format Edge de Tetrapak qu’il est le seul à commercialiser jusqu’à présent au Maroc). Un match serré s’annonce entre ces deux challengers dans leurs activités principales (le jus de fruit pour l’un et le lait et dérivés pour l’autre).