Ce que l’Union européenne peut exporter vers le Maroc et à  quelles conditions

Les produits sensibles pour le Maroc ont bénéficié de délais en vue d’une mise à  niveau des secteurs concernés dans le cadre du Plan Maroc Vert. 4 groupes de produits : ceux immédiatement libéralisables, ceux bénéficiant de 10 ou 5 ans de délai et ceux restants soumis à  restriction.

L’offre Maroc dans le cadre de l’Accord de libre-échange sur l’agriculture et les produits de la pêche a été scindée en 4 groupes de produits, selon le degré de sensibilité de la production nationale aux importations en provenance de l’Union européenne. Ainsi, si l’accord couvre bien tous les produits agricoles, la libéralisation totale (pas de droits de douane, pas de quotas), elle, est immédiate pour certains produits (groupe 1), progressive sur 5 ans ou 10 ans pour d’autres (groupes 2 et 3) et non négociable pour ceux faisant partie du groupe 5 (liste négative). Dans ce dernier cas, cela ne signifie pas que le tarif douanier plein sera appliqué, mais que les 19 produits  de la liste négative feront l’objet d’un accès particulier en termes de droits applicables et de quotas et disposeront du délai nécessaire pour une mise à niveau compétitive dans le cadre du Plan Maroc Vert. Autres éléments clés à retenir : primo, aucune concession supplémentaire, par rapport au précédent accord, n’a été faite concernant le blé tendre (400 000 à un million de tonnes exportables) ; secundo, l’alignement total sur l’Accord de libre-échange signé avec les Etats-Unis, demandé par l’UE, n’aura pas lieu.