Ce que deviendra Casablanca dans quatre ans

Un programme de 3,25 milliards de DH à réaliser entre 2007 et 2010

Trois lignes de tramway,
un métro, un RER et ajout d’une voie supplémentaire au périphérique


Réfection de la signalétique urbaine

Tunnels, ronds-points,
voies pour autobus…

300 ha d’espaces verts supplémentaires.

C’est un véritable chamboulement que connaîtra la vie des Casablancais au cours des quatre prochaines années. Cette métropole, qui abrite quelque 3 millions d’habitants et accueille 54% des échanges économiques avec l’étranger, et dans laquelle circule la moitié du parc automobile du pays, entame sa mise à niveau urbaine. Au programme, un investissement de 3,25 milliards de DH, soit plus d’une fois et demie le budget annuel de la ville, destinés à la fois à la rendre plus «circulable» par le biais d’un plan de déplacement urbain, mais également plus vivable par l’ajout d’espaces verts et la mise à niveau – ou la construction- d’infrastructures culturelles et sportives.

Lundi 11 septembre, la cérémonie de signature des conventions de ce gigantesque plan, basptisé Casa 2010, et dont les travaux démarrent en 2007, a été organisée en présence du Souverain. Parties signataires, l’Intérieur, les Finances, la Wilaya, la Région, le Conseil préfectoral et la Communauté urbaine.

Le plan est très ambitieux. En matière de déplacement, la métropole aura des lignes de tramway, un métro et même un RER menant vers l’aéroport (voir carte ci-dessus). Des voies pour la circulation des bus seront aménagées sur les principaux boulevards. Par ailleurs, dans l’optique de fluidifier le trafic dans les artères congestionnées, quatre tunnels seront creusés. Au niveau de la place Dakar (Rond-point Chimicolor), au croisement entre les boulevards Bir Anzarane et Roudani, à l’intersection de l’avenue Massira Al Khadra avec le boulevard Zerktouni (Twin Center) et enfin dans le prolongement du boulevard Abderrahim Bouabid vers le quartier de Bachkou (sous la voie ferrée).

Toujours en matière de circulation, la route périphérique menant à l’autoroute Casa-Rabat, comportant actuellement 2 x 2 voies, sera élargie à 2 x 3 voies et des échangeurs routiers seront construits au niveau des principales artères d’entrée de la ville.

Parallèlement, un important travail de mise à niveau de la signalétique urbaine sera entrepris. Ainsi, par exemple, les panneaux indiquant rues, boulevards, infrastructures culturelles, sportives ou encore jardins seront uniformes dans toute la ville. De même qu’il est prévu, aux principaux carrefours, l’affichage des plan de quartier.

Aux principaux carrefours, des plans de quartier
Enfin, pour le plus grand plaisir des Casablancais, qui auront noté le réaménagement des principaux parcs de la ville, ce sont 300 ha d’espaces verts supplémentaires qui sont programmés, sans compter la mise à niveau de 14 complexes sportifs, la création de 6 nouveaux complexes culturels, 20 bibliothèques publiques et, cerise sur le gâteau, un grand théâtre «à la dimension de la capitale économique», promet-on.

En attendant, il serait judicieux, d’ici 2007, de doter la portion du boulevard Zerktouni qui s’étend du croisement avec l’avenue Hassan II au rond-point d’Europe d’un nouveau revêtement…