Casablanca : les horodateurs à  Maà¢rif et Anfa à  partir de février

Bd. Al Massira Al Khadra, Abdellatif Ben Kaddour, Bir Anzarane, 2 Mars, Abdelmoumen… Casa Développement récupérera la gestion du stationnement dans l’arrondissement des Roches Noires suite au départ de la société espagnole Casa-Park. Elle a investi 15 MDH pour l’achat de 200 horodateurs.

Les habitants des arrondissements de Maârif et d’Anfa doivent désormais faire contre mauvaise fortune bon cœur. La raison, Casa Développement, la société de développement local créée par le Conseil de la Ville de Casablanca pour gérer le stationnement dans la métropole, commencera ses activités en février. C’est ce que confirme Ahmed Brija, premier vice-président de la Commune urbaine de Casablanca. Dans les détails, Casa Développement, dont la direction est confiée par intérim depuis le mois de décembre dernier à Youssef Draiss, directeur général de Casa Transport, a démarré les travaux de tracement pour l’installation d’horodateurs dans plusieurs zones. «Il s’agit de quelques ruelles du quartier de Maârif, des boulevards Al Massira Al Khadra, Abdellatif Ben Kaddour, Bir Anzarane, El Kadi Iass et de la Rue Ain Harrouda», annonce Ahmed Brija. En somme, 50 horodateurs seront mis en place pour gérer près de
5 000 places de stationnement dans les arrondissements de Maârif et Anfa. Il est à souligner que la SDL a dû engager 15 MDH d’investissement, dont la grande partie a été réservée à l’achat de 200 horodateurs. Ceci parce que Casa Développement ne se contentera pas uniquement de l’exploitation des deux arrondissements précités. «A partir du mois d’avril, la SDL installera également ses horodateurs dans les bd. Abdelmoumen, 2 Mars, Ghandi et Yacoub El Mansour, soit près de 4 000 places de stationnement supplémentaires», déclare le vice-président. Le responsable de la division stationnement au niveau du Conseil de la ville de Casablanca confie pour sa part que «grâce à ces nouveaux territoires, Casa Développement pourrait réaliser un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 MDH en 2015». Et d’ajouter que «ce chiffre sera plus important quand la SDL récupérera la gestion des places de stationnement de l’arrondissement de Roches Noires». Cette zone est exploitée depuis 1993 par Casa-Park dont le contrat a expiré en 2008. Depuis, il est reconduit annuellement suite à des demandes de prolongation.

Casa-Park a arrêté son activité le 31 décembre 2014

En 2013, la Commune urbaine de Casablanca avait annoncé sa volonté de mettre fin à cette situation en décidant de lancer pour l’année 2014 un nouvel appel d’offres relatif à la concession de cette zone. Une révision du cahier des charges avait même été prévue, notamment à propos des conditions d’immobilisation des voitures par le sabot et du prix de location annuelle des places. Dans ce sens, il est important de savoir que la société exploite près de 4 000 places pour un prix de location mensuel de 55 DH la place. Selon une source au Conseil de la ville, Casa-Park a versé 2,2 MDH au titre de l’année 2013. Le problème est que, contrairement aux annonces, aucun appel d’offres n’a été lancé pour 2014. Ce faisant, «la société espagnole a continué à exploiter les places de stationnement alors qu’aucun contrat ne la liait ni à la Commune urbaine de Casablanca, ni à la préfecture de Roches Noires», regrette le responsable.
Selon des sources au sein de l’arrondissement en question, la société a arrêté ses activités le 31 décembre 2014. «Elle a même réglé la situation de ses salariés avant de fermer son siège sis au bd. Emile Zola», confie un ex-contrôleur de la société. En revanche, les redevances relatives à 2014 ne sont pas encore versées. Même en l’absence de documents garantissant les droits financiers de la commune, les responsables se disent très optimistes car le plus important pour eux, c’est de pouvoir enfin récupérer cette zone.
D’après le responsable de la division stationnement, aucun appel d’offres ne sera lancé. La gestion sera concédée systématiquement à Casa Développement. Ahmed Brija assure que cette dernière démarrera son activité dans cette commune en mars prochain, soit juste après l’approbation de la décision par les élus lors de la prochaine session ordinaire du Conseil de la ville programmé en février. Si le premier vice-président de la Commune urbaine de Casablanca paraît confiant quant à la réaction favorable des élus face à cette décision, c’est parce qu’il estime que Casa Développement réussira à multiplier par dix les recettes générées par cette zone de stationnement. En attendant le démarrage effectif des activités de la SDL dans la zone, ce sont les habitants de la commune de Roches Noires qui pourront profiter de quelques mois de stationnement gratuit…, à condition que des gardiens autoproclamés ne s’en emparent !