Casablanca : le chantier du pont de Sidi Maà¢rouf ouvre dans les prochains jours pour être livré en 2017

Le projet consiste en un échangeur composé d’un pont à  haubans et de deux trémies . La société Seprob adjudicataire du marché a finalisé les démarches administratives nécessaires pour l’entame des travaux n Le chantier devrait durer 32 mois mais la circulation sera maintenue grà¢ce à  des déviations.

C’est un chantier que Casablanca attendait depuis au moins six ans qui va enfin voir le jour. Les travaux du fameux pont à haubans qui devrait décongestionner le carrefour de Sidi Maârouf seront entamés dans les jours à venir. La société Seprob, à qui le marché avait été adjugé fin juillet dernier, vient d’achever les démarches administratives nécessaires, notamment la signature de la convention avec le contrôleur du marché qui marque l’approbation définitive du projet. Selon des sources proches du dossier, même le budget d’un montant total de 320 MDH a été débloqué il y a quelques jours. Il est financé par la Commune urbaine, la Direction des collectivités locales et le ministère de l’équipement.
Interpellé sur ce sujet, Younes Laraqui, PDG de Seprob, confirme que le début des travaux est imminent. «Il ne reste plus qu’à affiner quelques détails avant l’entame effective des travaux, notamment ceux liés aux déviations du trafic», explique-t-il. En effet, les autorités de la ville ainsi que la société Seprob doivent relever le défi de réguler le trafic dans la zone durant la période des travaux en assurant sa fluidité. L’enjeu est d’aménager des voies de déviations au bord du tracé du pont de manière à assurer la continuité du trafic dans des conditions acceptables. D’après les estimations officielles, plus de 11000 véhicules en moyenne transitent chaque heure par ce point noir de la circulation où se croisent plusieurs routes desservant les zones périphériques et raccordant la ville à un axe autoroutier stratégique qu’est l’autoroute Casablanca-Berrechid (et donc l’aéroport Mohammed V !). Sachant que les travaux devraient durer 32 mois, il est donc impensable de donner le premier coup de pioche sans qu’une solution concrète ne soit trouvée à cette question. C’est pourquoi une réunion devrait se tenir incessamment par les responsables de Seprob et les autorités de la ville pour arrêter définitivement le tracé des déviations.

C’est l’option du ministère de l’équipement qui est retenue

Pour rappel, depuis 2008, le projet de construction du pont à haubans était en suspens à cause des divergences entre le ministère de l’équipement et les autorités de la ville, notamment la wilaya. Cette dernière plaidait pour un ouvrage d’art en surface composé de plusieurs ponts, vu que les études avaient démontré que les trémies ne seraient pas vraiment nécessaires.
Par contre, le ministère voulait un ouvrage plus grand, notamment un échangeur composé d’un pont à haubans et des trémies pour mieux orienter le trafic. Finalement, c’est cette deuxième option qui a été retenue. Deux nouvelles trémies seront ainsi construites près du chantier pour assurer la liaison directe entre Sidi Maârouf et la route nationale numéro 11 vers Casablanca, de même que deux giratoires circulaires nord et sud. L’appel d’offres relatif à ces deux trémies devrait être lancé dans quelques mois. «La réalisation de ces trémies nécessitant en principe moins de temps que le pont, les deux chantiers devraient être livrés en même temp», prédit Younes Laraqui.