Casa Patrimoine hérite des dossiers chauds

Cette SDL aura du pain sur la planche. Elle s’est vu confier la mission de rénover plusieurs sites historiques de la ville, à  commencer par le très problématique ancien marché de gros des fruits et légumes.

Ce site avait, pour rappel, longtemps fait polémique, suite au conflit entre la Ville et le groupe Chaâbi qui en était locataire. Aujourd’hui, la Commune urbaine charge la SDL de résoudre la situation juridique de l’enceinte en vue d’en assurer sa rénovation et sa transformation en un espace socio-sportif. Ce sera sans nul doute le dossier chaud de Casa Patrimoine et sur lequel elle devra particulièrement s’activer vu l’importance que lui accorde le Conseil de la ville. Un autre dossier confié à la SDL risque également d’être particulièrement brûlant. Dans la liste des sites dont la ville veut récupérer l’exploitation a été ajouté le Complexe Vélodrome connu pour ses paris sur des courses de lévriers. Casa Patrimoine devra procéder à la requalification du complexe pour en faire «un monument sportif et d’animation répondant aux attentes des citoyens». Aucune indication n’est cependant donnée quant au maintien, ou pas, des activités liées aux paris au sein du site. D’autres sites devront également faire l’objet de rénovation. Il s’agit, entre autres, de l’église Sacré-Cœur du boulevard Rachidi laquelle sera transformée, dans le cadre du projet de réhabilitation du parc de la Ligue arabe, en un centre culturel. Des passages souterrains (notamment celui de La place des Nations Unies), la Librairie municipale ou encore le Marché central seront également rénovés.