Casa Green Town : la CGI a commercialisé 95% de la première tranche

Le promoteur a déjà  livré 70% des villas et appartements prévus. Le site sera desservi à  l’avenir par les futures lignes du tramway de Casablanca.

Casa Green Town touche au but. La cité de 356 ha développée par la Compagnie générale immobilière (CGI) à la forêt de Bouskoura a déjà livré près de 70% de sa première tranche qui regroupe l’essentiel de l’offre du projet totalisant 822 villas et 370 appartements. La commercialisation est tout aussi avancée avec un taux de 95%. Le groupe porte à présent ses efforts sur le cœur de vie du projet dont les travaux devraient démarrer au cours des prochains jours.

Cet espace comprendra, entre autres éléments, une galerie commerciale, des boutiques, une supérette… D’autres équipements de loisirs sont déjà opérationnels au niveau du site, à commencer par le golf 18 trous dont l’académie destinée aux golfeurs débutants a déjà ouvert ses portes. Le Club House de la cité intégrant un restaurant avec terrasse, des hammams et des saunas est lui aussi fonctionnel. Outre les composantes de loisirs et de shopping figure le pôle éducatif de la cité qui va bon train.

Le campus universitaire de 8 000 étudiants qui accueillera l’Université Internationale de Casablanca sera opérationnel dès la prochaine rentrée scolaire, ce à quoi s’ajoute l’Ecole Américaine toujours en construction pour l’enseignement primaire et secondaire. Un établissement préscolaire complétera le tout.

Une station d’épuration des eaux usées pour irriguer la cité

D’autres infrastructures notables au niveau de la cité consistent en une station d’épuration des eaux usées d’une capacité de 8 000 m3/j ainsi qu’un data center. La première, déjà opérationnelle, collecte l’eau usée, la traite et l’injecte dans le système d’irrigation de la cité.
En attendant que Casa Green Town fasse le plein en termes de population, les eaux usées alimentant la station sont prélevées essentiellement au niveau de la commune de Deroua.

S’agissant du data center, il abritera l’administration de gestion de l’ensemble du complexe, le service après-vente et tous les locaux techniques de vidéo-surveillance. Cet équipement constituera en outre le point névralgique de l’infrastructure de fibre optique dont sera dotée la cité.   

Parallèlement à tous ces développements, les infrastructures lancées par le Groupement d’intérêt économique (GIE) constitué par la CGI avec les deux autres promoteurs développant des projets dans la région, Prestigia et Palmeraie Développement, sont plus ou moins avancées. Un pont desservant la route de Taddart est bien entamé et s’ajoute aux échangeurs routiers réalisés permettant de relier le site aux routes de Bouskoura et Ain Chock. Le GIE met également à niveau les voies publiques des communes voisines de la région. Aussi, un système de transport en commun est à l’étude pour faciliter l’accès au site avec l’ouverture prochaine du pôle éducatif. A terme, les membres du GIE annoncent même que le site sera également desservi par les futures lignes du tramway de Casablanca.