Casa Contrôle sera dotée d’un capital de 15 MDH

Le ministère des finances, la commune urbaine et la région du Grand Casablanca vont être les principaux actionnaires. Le conseil d’administration sera présidé par le wali. La société se chargera du contrôle de la gestion des déchets mais son champ d’intervention pourrait être élargi à  d’autres services concédés.

Comme attendu, la création des nouvelles sociétés de développement local est reportée à la prochaine session ordinaire du Conseil de la ville de Casablanca, celle d’avril. Cependant, la dernière session n’a pas été totalement vaine sur ce sujet puisqu’elle a permis d’en savoir un peu plus sur le fonctionnement de ces sociétés et les budgets qui leur seront alloués.

Ainsi, Casa Contrôle sera dotée d’un capital de 15 MDH dont 10 millions souscrits par le ministère des finances et la commune urbaine. Le reste sera apporté par le Conseil de la région et la préfecture du Grand Casablanca.

Pour ce qui est de la gouvernance, c’est le wali de la région qui devrait assurer la présidence du conseil d’administration. La société ne devrait pas se charger seulement du suivi de la gestion du ramassage des ordures comme cela a été évoqué dans un premier temps ; le contrôle de l’exploitation des abattoirs et le respect des cahiers des charges par les autres délégataires de services, notamment dans le transport et la distribution de l’eau et d’électricité, figurent également dans ses missions. Le projet, tel qu’il a été soumis aux élus, prévoit aussi la possibilité d’étendre le champ d’action de Casa Contrôle à d’autres services au sein de la ville.

Il est ainsi question de l’impliquer dans l’élaboration des cahiers des charges des futures concessions. C’est dire que la société devrait s’intéresser à tout ce qui concerne, ou presque, les services délégués par le Conseil de la ville. C’est d’ailleurs la raison qui pousse aujourd’hui les élus à retarder l’adoption de ce projet vu que ces missions se chevauchent avec celles qu’ils sont censés remplir.

Le montage financier de Casa Animation et Casa Patrimoine sera identique

Le montage financier pour les deux autres sociétés à créer, Casa Animation et Casa Patrimoine, n’a pas été dévoilé mais il devrait être identique à celui de Casa Contrôle. C’est du moins ce que l’on explique auprès du Conseil de la ville. Ainsi, ce serait 30 MDH en tout qui seront mobilisés pour les deux.

Casa Animation, contrairement à ce que sa dénomination pourrait laisser comprendre, devrait bien veiller à la réalisation d’infrastructures, notamment sportives et culturelles. Ceci devrait entrer dans le cadre de toute une stratégie à mettre en œuvre, dont le but sera d’instaurer une identité culturelle et sportive à la ville. Casa Patrimoine se chargera pour sa part de la préservation du patrimoine culturel de la ville. Le détail de ses missions devrait être connu dans les prochaines semaines.