Casa Anfa commence à prendre vie

Deux écoles privées sont opérationnelles et un centre de secours est livré. Une école publique et une clinique en chantier. L’AUDA a récemment lancé un appel d’offres pour des kiosques, cafés et restaurants au sein de la première tranche d’Anfa Park.

Casa Anfa, sis sur le site de l’ancien aéroport d’Anfa, commence à s’animer. Des promoteurs immobiliers ont déjà livré leurs projets et les premiers habitants s’y sont installés. Il s’agit notamment de Bouygues Immobilier et de la CGI dans le quartier Anfa Cité de l’air et Walili, Yasmine Signature (1ère tranche) et Asma Invest dans le quartier Anfa Clubs. La Compagnie générale immobilière (CGI) a entamé la livraison de son deuxième programme. D’autres promoteurs ont choisi d’y prendre pied, à l’instar de Thomas & Piron, dont le projet est en cours de construction, d’Al Akaria Developpement et d’Asma Invest, qui devraient bientôt commencer les travaux de construction. Dans ce même quartier, deux établissements d’enseignement sont déjà opérationnels, l’Ecole Française Internationale (EFI) et Groupe Scolaire la Résidence. Anfa Club abritera également une clinique dont les travaux de construction sont en cours et un appart-hôtel.

En plus de Bouygues Immobilier et de la CGI, le quartier Anfa Cité de l’air abrite un projet de TGCC Immobilier non encore livré, de même qu’une école publique et le consulat des Etats-Unis.

L’Agence d’urbanisation et de développement d’Anfa (AUDA), filiale du Groupe CDG, propose aux développeurs et promoteurs des lots dédiés à des prix maîtrisés. En contrepartie, elle impose que 60% du programme immobilier soit commercialisé à un prix moyen de 17 500 DH/m2 pour une surface moyenne de 80 m2.

Pour les lots libres, les prix commencent à 18000DH/m2 et vont jusqu’à 30000DH/m2 ou plus.

Plus de la moitié de la surface constructible de la première phase placée

En revanche, les bureaux construits ne sont toujours pas occupés, que ce soit à Anfa Club, à Anfa Cité de l’air ou au quartier de la place financière. Ce dernier accueille la tour CFCA qui devra abriter une partie des entreprises ayant reçu le statut CFC. Le quartier accueillera également les sièges de la BCP, de la CIMR, d’Attijariwafa bank,et de Maroclear, ainsi qu’un établissement d’enseignement supérieur de renom.

Ce quartier d’affaires ne se limite pas seulement à des tours et des immeubles à usage professionnel. Des promoteurs l’ont également choisi pour y développer leurs projets à l’instar du groupe Walili et de Linkcity avec son programme BÔ 52.

Cette première phase de Casa Anfa couvre une surface constructible de 1,2 million de m2, dont 750000 m2 ont déjà été placés. Sur ces 750 000 m², 62% sont affectés à la composante résidentielle, 31% aux bureaux et 8% aux équipements. D’ailleurs, l’AUDA donne la priorité aux équipements dans le développement de la zone. A cet égard, la construction d’un complexe hôtelier d’environ 30000m² est en cours de négociation, un centre d’animation et de commerce est en cours, le chantier d’un appart-hôtel ouvrira prochainement et un ensemble de commerces en pied d’immeubles seront commercialisés au courant de cette année.

Entre les deux quartiers (Anfa Club et le quartier de la place financière), l’AUDA aménage la première tranche d’un grand parc central, Anfa Park, sur une superficie de 18 ha. Il sera composé d’espaces verts, d’espaces de promenade, d’équipements sportifs, de commerces, de lieux de restauration et de divertissement. Actuellement, l’agence a lancé un appel d’offres en vue de placer 8 kiosques, 2 restaurants et un café.

L’Agence d’urbanisation et de développement d’Anfa (AUDA) a lancé les travaux d’aménagement de la deuxième tranche du projet de 110 ha dont une deuxième phase du quartier Anfa Cité de l’air sur une superficie de 40 ha à dominance résidentielle, qui sera livrable en mars de cette année. Également , la place financière sera bientôt étendue. Les travaux d’aménagement de la deuxième phase, d’une superficie de 20 hectares devraient démarrer au début du mois de mars, et durer près de 12 mois. Elle devrait héberger le siège de plusieurs autres institutions financières et des multinationales. Casa Anfa est étalé sur une superficie globale de près de 350 ha. Elle comprendra 8 quartiers, dont 4 sont en cours de développement.