Casa : 5 000 personnes chaque jour à  la piscine !

En dépit d’un prix relativement élevé, elles accueillent chaque jour un millier de personnes chacune, en moyenne. En week-end, la fréquentation bondit de 50% à 100%.
Le budget familial d’une journée de piscine varie entre 600 et 1 000 DH.

La saison estivale sera courte cette année pour les exploitants de piscine. La cause : son démarrage a été retardé par les perturbations climatiques (temps frais et pluvieux en mai) et sa fin est prévue plus tôt que d’habitude à cause du Ramadan qui commence le 2 septembre, alors que, pour les années normales, elle débute en mai et se termine le 15 septembre.

Ce calendrier trop serré n’empêche pas, toutefois, les opérateurs du marché des loisirs d’entamer leurs activités avec sérénité en déployant de plus en plus de moyens marketing, pour une cible qui réagit plutôt bien. Depuis début juillet, en effet, les piscines casablancaises connaissent une fréquentation intense.

Si leurs responsables refusent de dévoiler leur chiffre d’affaires, ils indiquent que le niveau moyen de fréquentation se situe autour de 1 500 personnes par jour avec une très forte affluence le week-end. Il faut compter environ 700 à 800 personnes en semaine. En moyenne, et pour les cinq piscines estivales existant dans la métropole, ce sont 5 000 clients qui affluent en jours ouvrables et jusqu’à
10 000 lors des journées fériées ou chômées.

Mais toutes les piscines ne fonctionnent pas selon le même rythme. Par exemple, pour le Miami, le pic des entrées se situe entre le 15 juillet et le 15 août, alors que le Tahiti Beach enregistre une baisse de 20% durant cette même période. «Notre clientèle, qui est essentiellement casablancaise, voyage au cours de cette période. Pour nous, le taux de fréquentation le plus fort intervient en juillet», expliquent les responsables du Tahiti. C’est que la clientèle de ce complexe est bien particulière.

«Il s’agit de plusieurs générations de familles qui fréquentent régulièrement notre piscine : 99% des personnes qui viennent chez nous sont des abonnés soit à l’année ou à la saison», souligne un responsable. Mais en fin de semaine, les entrées atteignent parfois 2 500 personnes par jour. L’arrivée des Marocains résidents à l’étranger (MRE) ne constitue pas un événement pour ce complexe, même si certains d’entre eux prennent des abonnements mensuels.

En revanche, pour les autres piscines, cette clientèle est très attendue. Par exemple, au Miami Beach, on signale que les MRE constituent 40 % des entrées durant la période s’étendant de juillet à août.

Pour le reste, on ne dispose pas de statistiques précises, mais les exploitants, à l’instar de ceux d’Aquaparc Tamaris, reconnaissent que les MRE sont très nombreux durant cette période. Ouvert en août 2007, ce complexe a eu trois semaines de rodage l’an dernier. «Nous faisons notre véritable première saison et nous avons déjà reçu des MRE. Nous pensons qu’ils vont influer positivement sur le taux d’affluence», explique le responsable du complexe.

Des prix similaires, des prestations différentes
Edifié sur une superficie de 75 000 m2, l’aquaparc a coûté à son gestionnaire, Gesta Parc, une enveloppe de 76 MDH. «Conçu selon les normes internationales, le complexe compte onze toboggans, une piscine à vagues et une rivière. C’est un produit original par rapport aux piscines publiques de Casablanca», explique le responsable du complexe qui a déjà enregistré 3 000 entrées par jour, en week-end.

Le ticket d’entrée n’est cependant pas à la portée de tout le monde. Il est fixé à 140 DH pour les adultes et les enfants âgés de 12 ans et plus. Pour les moins de 12 ans, l’entrée revient à 90 DH. Par conséquent, pour une famille de quatre personnes qui veut venir pique-niquer sur place -contrairement à ce que l’on croit, il est possible de ramener son repas- dans les zones aménagées à cet effet, une journée nécessitera un budget d’environ 600 DH.

Si la famille préfère acheter son repas sur le site, le budget journalier se situera alors autour de 800 DH. Le prix des sandwichs proposés par l’enseigne de restauration «Monsieur Brochette» varie entre 30 et 40 DH. Un menu enfant (sandwich, boisson et frites) est proposé à 35 dirhams. Pour les plats, pizzas ou salades, il faudra compter entre 50 et 70 DH.

Il faut cependant noter que les tarifs de ce nouveau complexe sont proches de ceux de la concurrence. Ainsi, au Tahiti Beach Club, le prix du ticket pour les adultes est de 100 DH (en semaine) et de 150 DH les samedi et dimanche. Pour les enfants, l’entrée coûtera, du lundi au vendredi, 30 DH, et 50 DH le week-end. Cette piscine dispose d’un mini-club où les enfants âgés de 6 à 12 ans sont pris en charge de 11 h à 18 heures par un animateur professionnel.

Côté restauration, les sandwichs sont vendus entre 40 et 50 DH, alors que dans les deux restaurants de la piscine (le Pilotis et la Pesquera), il faut prévoir un budget de 300 DH par personne. Il importe de signaler que dans cette piscine, il est strictement interdit d’apporter son repas. D’ailleurs, les sacs des estivants sont systématiquement inspectés à l’entrée (voir encadré).

Kayak et pédalo pour la première fois au Miami Beach
La majorité des clients du Tahiti Beach étant abonnés à l’année, plusieurs familles disposent d’un bungalow dont la location annuelle coûte entre 18 000 et 23 000 DH. Ces bungalows sont au nombre de 95 que les clients doivent impérativement quitter à 19 heures.

C’est le même principe qui est adopté au Miami : les 76 bungalows équipés de douches, de WC, d’un lit pour enfant et de transat doivent être libérés à la même heure par les familles qui les louent pour la saison. Pour un accès simple à la piscine durant la saison estivale, le prix de la carte d’abonnement est fixé à 2 000 DH pour les adultes et 1 500 DH pour les enfants pour qui le ticket d’entrée simple revient à 35 DH en semaine et 40 DH les samedi et dimanche, contre 60 et 70 DH pour les premiers.

Des tarifs préférentiels sont accordés à certains organismes et entreprises. Les enfants affiliés à des structures d’œuvres sociales et certaines associations bénéficient par ailleurs de la gratuité totale. Pour l’animation, ce complexe organise chaque année des concours sportifs (tournois de basket-ball et de mini-foot) à l’occasion de la Fête de la Jeunesse et du Trône. Des concours de danse (hip-hop et autres) animés par des groupes marocains sont également programmés, et pour les enfants, il est prévu des jeux d’eau et des concours de construction de châteaux de sable. L’innovation en matière d’animation porte sur le kayak et le pédalo qui sont proposés au niveau de la jetée dont dispose le complexe. Tour de la jetée : 5 DH.

Ciblant la famille, le complexe du Miami, lui, n’interdit pas l’introduction des aliments. «Même si nos prix de restauration sont étudiés, nous offrons la possibilité aux gens de ramener leurs repas pour réduire leur budget piscine. Il n’y a pas de raison de l’interdire à une famille qui doit payer plusieurs tickets déjà pour une journée de piscine !» , explique-t-on.