Caravane OCP : 3 300 agriculteurs formés à  l’utilisation des engrais

Compléments alimentaires : la véritable nouveauté de cette édition. La marge de productivité est de 25% à  Tétouan.

Lancée pendant deux mois (septembre-novembre 2014), la caravane OCP a finalement clôturé à Ksar El-Kébir sa tournée dans la région de Tétouan. Une «édition édifiante», selon le groupe OCP. En effet, cette tournée a permis l’encadrement de plus de 3 300 agriculteurs en matière d’utilisation «responsable» des engrais dans l’optique d’«augmenter le rendement des terres et de bonifier leur fertilité», explique le groupe qui souligne que «cette caravane a permis de recenser la grande marge de productivité –plus de 25%- que peuvent produire les terres agricoles de la région de Tétouan». Il s’agit là principalement de la culture des céréales (blé tendre et blé dur) ainsi que des légumineuses, plus précisément les fèves et les lentilles.

Partage d’expérience avec le continent

Mais la principale nouveauté de cette édition a été l’introduction des compléments alimentaires dans les «mœurs» des éleveurs de la région. Très prisés au niveau mondial, ces compléments fabriqués par le groupe OCP (voir La Vie éco du 26/09/2014) contiennent principalement du phosphore et du calcium, deux substances indispensables pour la croissance du bétail. «La carence en phosphore et en calcium a pour conséquences la perte d’appétit, le ralentissement de la croissance corporelle et in fine la vulnérabilité aux maladies», indique-t-on chez le phosphatier. L’objectif du groupe OCP est, d’une part, de couvrir les besoins du marché national à un prix fortement compétitif, et, d’autre part, de garantir de nouvelles opportunités à l’export, notamment vers les marchés brésilien, américain et d’Europe du Sud. Jusque-là importé de Tunisie et d’Espagne, ce produit permettra de diversifier l’offre du groupe et de développer de nouvelles opportunités commerciales.

Dans le but de partager ses expériences avec le reste du continent, la caravane a connu la participation de six cadres agronomes originaires de Guinée. «Ils ont accompagné les différentes étapes de la caravane, et ce, dans le cadre d’un stage de perfectionnement de plusieurs semaines au Maroc», affirme le communiqué du groupe. L’objectif, selon l’OCP, étant de leur permettre de «constater de visu un dispositif réussi d’accompagnement, de formation et de sensibilisation des agriculteurs marocains, mais aussi de maîtriser cet outil pédagogique que le groupe met à la disposition de pays africains».