Business Sport : le WAC réalise un résultat net de 5,1 millions de DH, en baisse de 25%

Le Wydad n’a pas pu rééditer le même niveau exceptionnel de recettes, réalisé en 2017-2018 (107,3 millions). Ses dépenses ont aussi baissé de 25% par rapport à l’exercice précédent.

L’assemblée générale ordinaire 2018-2019 du Wydad de Casablanca, tenue dimanche 10 novembre, a fait état d’un résultat net (RN) de 5,1 MDH, comparé à 6,8 millions, enregistré en 2017-2018, ce qui représente une baisse 25%.

Dans le détail, le total des produits générés au cours de l’exercice passé s’élève à 85,1 MDH, contre 114,2 millions enregistrés l’exercice précédent. Pour ce qui est des dépenses, elles s’élèvent à 79,9 MDH, contre 107,3 millions en 2017-2018. Cette baisse des dépenses (25%) n’a pas eu d’effet notoire sur le résultat net, puisque ce dernier a connu également une baisse similaire de 25%.

En 2017-2018, le club a connu un nombre important de ressources non récurrentes, ce qui explique les recettes exceptionnelles enregistrées au cours de cette saison. Selon Mohamed Talal, trésorier et porte-parole du club casablancais, «il s’agit de ressources liées à la participation du Wydad au Mondial des clubs, aux subventions de la FIFA et de la CAF, liées au sacre africain remporté en 2017, ainsi que la participation à la super-coupe africaine, sans oublier le contrat de vente du joueur Achraf Bencharki au Hilal saoudien», souligne le responsable wydadi.

En ce qui concerne le résultat d’exploitation, il s’est établi à 5,4 MDH, contre 18,8 millions en 2017-2018.

40 millions de fonds

Le rapport d’audit des états de synthèse, clos au 30 juin 2019, fait état d’un montant de fonds associatifs et assimilés de 40,7 MDH, dont un excédent de 5,1 millions. La valeur nette comptable des éléments composant les immobilisations corporelles s’élèvent, quant à elle, à 17,7 MDH au terme du deuxième semestre 2019. Force est de constater que le WAC ne dispose pas d’un registre codifié de ces immobilisations, rapprochées à un inventaire physique.
Concernant les créances clients (sponsors), elles s’élèvent à 27 MDH à fin juin 2019. Elles comprennent d’anciennes créances non provisionnées d’une valeur de 10 millions. Selon l’audit commandité par le club, «le caractère recouvrable ou non de ces créances n’a pas été déterminé».