Branle-bas de combat pour l’ouverture de la première tranche de la station de Saïdia

Un comité de lancement coprésidé par le ministre du tourisme et le wali de
la région de l’Oriental est créé

Sa mission : veiller à  ce que tout soit fonctionnel
pour la mise en service prévue en mai prochain.

Les préparatifs vont bon train pour l’ouverture de la première tranche de la station balnéaire de Saà¯dia prévue pour mai 2008. La mise en service simultanée de 5 000 lits hôteliers et résidentiels nécessitant la coordination d’entités publiques et privées nombreuses, un comité de lancement a donc été constitué, regroupant tous les intervenants et coprésidé par Mohamed Boussaid, ministre du tourisme et de l’artisanat, et Mohamed Ibrahimi, wali de la région de l’Oriental. Ce comité, qui se réunit régulièrement, doit veiller à  ce que tous les services publics soient assurés et positionner la station comme une destination touristique de choix.

Pour les services publics (équipements, traitement des déchets solides, voirie, éclairage…), les ministères de l’intérieur et du tourisme doivent arrêter le mode opératoire de la gestion de la station. Fadesa, l’aménageur constructeur, devra quant à  lui finaliser le traitement paysager du site conformément au cahier des charges.

Santé, Equipement, Intérieur…, plusieurs ministères sont mis à  contribution
En collaboration avec les opérateurs hôteliers et l’Office national marocain du tourisme (Onmt), le ministère du tourisme veillera également à  l’ouverture de nouvelles dessertes aériennes à  partir des marchés émetteurs en coordination avec les tour-opérateurs qui programmeront cette station dès l’été prochain. L’office et Fadesa lanceront conjointement une campagne de communication pour la commercialisation de la station au niveau national et international.

Par ailleurs, le ministère du tourisme a signé une convention avec l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) pour la formation de 1 200 jeunes, qui seront employés dans les trois hôtels (Barcelo, Iberostar et Globalia) qui ouvriront en mai. Selon les déclarations du ministre, ce lancement se traduira par la création de 1 500 autres emplois dans les métiers du tourisme.

Le ministère de la santé n’est pas en reste, puisqu’il est en train de terminer les travaux du centre de santé de la station dans le cadre du renforcement en équipements et moyens humains de toute l’infrastructure hospitalière de la région de l’Oriental.

Celui de l’équipement et du transport s’active en vue de réaliser en priorité la bretelle d’accès reliant la station à  la RN 16, et les opérateurs hôteliers mettent en place les structures nécessaires pour le transfert des touristes depuis l’aéroport Oujda-Angad jusqu’à  la station balnéaire.

Rappelons que cette première tranche comprend, outre les trois hôtels cités qui totalissent 3 170 lits, un village de vacances touristique de 354 lits, deux résidences touristiques de 1 476 lits, une zone résidentielle, une zone commerciale et enfin la marina et un golf de 18 trous.