Bon début d’année pour le secteur des biens d’équipement de la maison

Le cabinet GfK annonce une croissance de 12% du chiffre d’affaires sectoriel à  fin février. Petit électroménager, téléphonie mobile, téléviseurs et gros électroménager ont tiré le marché vers le haut.

L’année 2014 s’est soldée par des résultats relativement positifs pour le secteur des biens d’équipement de la maison. Après deux mois comptabilisés, l’année 2015 s’annonce elle aussi plutôt prometteuse. D’après les données communiquées par le cabinet d’études GfK, dont la méthodologie s’appuie sur l’extrapolation des sorties caisses d’un échantillon représentatif de près de 1 000 magasins organisés et indépendants, le secteur des biens d’équipement a enregistré une croissance de chiffre d’affaires de 12% sur les deux premiers mois de l’année par rapport à la même période l’année dernière. «Cette croissance est en ligne avec celle enregistrée à fin 2014 et provient de l’ensemble des branches, que ce soit la téléphonie mobile, le gros électroménager, l’électronique grand public et le petit électroménager», explique Marie-Anne El Mestassi, DG du groupe GfK pour l’Afrique du Nord.

Un ralentissement de la croissance est à prévoir pour les téléviseurs

La plus forte croissance est enregistrée du côté du petit électroménager avec 29%. Profitant de l’effet Coupe d’Afrique des Nations qui s’est tenue au mois de janvier, le marché des téléviseurs a, quant à lui, enregistré une évolution de 12%. Le cabinet GfK observe également une croissance de 12% pour le marché de la téléphonie mobile. Celui-ci se développe très bien grâce aux Smartphones. Le marché du gros électroménager affiche quant à lui une croissance de 8% à fin février 2015. Les lave-vaisselle se distinguent particulièrement avec une progression de 33%. Seules les ventes d’ordinateurs portables, concurrencés depuis des années par les tablettes, et de micro-ondes, ont démarré 2015 à la baisse.

«La croissance des marchés des biens d’équipement de la maison s’explique à la fois par des facteurs structurels, tel que la croissance démographique avec 150 000 nouveaux foyers marocains chaque année, un taux d’équipement des ménages encore limité sur certaines catégories et l’augmentation du pouvoir d’achat moyen, et par des facteurs conjoncturels comme le dynamisme des fabricants et distributeurs ou la reprise des transactions immobilières», confie Mme El Mestassi.
Pour le cabinet GfK, le reste de l’année 2015 devrait être à l’image de ces deux premiers mois avec une croissance maintenue sur le petit électroménager, les Smartphones et les lave-vaisselle même si un ralentissement de la croissance est à prévoir pour les téléviseurs notamment.