BMCE Capital initie ses clients à  la couverture sur les marchés des matières premières

La banque propose une offre globale permettant aux clients de négocier des futures ou des options. L’accompagnement de la banque leur facilitera l’accès au conseil, à  l’information et aux marchés.

Sensibiliser les importateurs et exportateurs à l’importance de la couverture, c’est l’objectif de la rencontre organisée par BMCE Capital sous le thème «Les importateurs face au marché des matières premières agricoles». Pour ce faire, la banque a invité pour ses clients deux grands noms des marchés des matières premières, notamment des céréales, Jean Pierre Langlois-Berthelot, président de France export céréales et Renaud De Kerpoisson, président d’Offre et Demande agricole Groupe. Pour les deux spécialistes, les marchés des matières premières se caractérisent par une volatilité accrue sur les dernières années. D’où tout l’intérêt pour les acteurs intervenant sur ces marchés de se couvrir, notamment face au risque financier.

La couverture à terme permet de stabiliser les prix

De l’avis de M. De Kerpoisson, de nouveaux éléments affectent les marchés des matières premières, notamment celui des céréales. Il s’agit de nouveaux évènements politiques, de la multiplicité d’opérateurs purement financiers (fonds indiciels et spéculatifs), du développement de productions concentrées dans quelques zones géographiques et de l’apparition de nouvelles donnes logistiques ( au Brésil en 2012 et au Canada en 2013). «Sur ce fond, les économètres et analystes s’accordent à dire que les prix vont être plus ou moins volatils. Pour se prémunir, les intervenants sur les marchés gagneront à signer des contrats de gré à gré qui leur permettront d’acheter à un prix toujours assez proche de celui imaginé au moment de la couverture», anticipe le patron du groupe Offre et Demande Agricole. Selon lui, la couverture à terme permet de stabiliser les prix parce qu’elle fait jouer deux actifs qui fonctionnent de manières opposées. Néanmoins, il précise que le marché financier et celui du sous-jacent doivent être bien corrélés pour que la couverture financière soit optimale et annule le risque de hausse des prix à l’achat ou de leur baisse à la vente.
Dans ce même but, BMCE Capital offre des solutions globales de couverture sur les principaux marchés pour les importateurs et exportateurs nationaux, en l’occurrence le marché américain et européen. Ainsi, les clients de la banque, admis à la salle de marché, peuvent négocier des futures (contrats à terme) ou des options (paiement de primes pour un niveau de prix connu à l’avance). Selon le management de la banque, les importateurs et exportateurs seront pris en charge dans leurs transactions à travers une offre générale qui englobe à la fois le change, les commodities et autres facettes. «La banque va accompagner ses clients en leur facilitant l’accès au conseil, à l’information et aux marchés», résume M. Khalid Nasr, président du directoire.