Black Friday : carton plein pour le commerce en ligne

L’opération a été une réussite inattendue. Certains vendeurs en ligne ont multiplié par 20 leur chiffre d’affaires journalier. Les articles de mode en tête des ventes devant les appareils technologiques.

Qui l’aurait cru ? Pas grand monde et encore moins ceux qui ont initié l’événement. Pourtant, la première véritable édition du Black Friday à la marocaine est une vraie réussite, surtout pour les sites de vente en ligne. L’ensemble des réalisations de ces derniers a en effet dépassé les prévisions les plus ambitieuses. Recrutement de nouveaux clients, épuisement de stocks en un temps record, temps de visite et taux de conversion en forte hausse sur l’ensemble de la journée…, les vendeurs en ligne ont vécu un vrai bouleversement de leur activité le vendredi 27 novembre. Comme le veut la tradition du Black Friday, organisé depuis des décennies par les magasins nord-américains à l’occasion du lendemain de la fête de Thanksgiving, puis reprise par d’autres pays, d’importantes promotions, allant parfois jusqu’à -90%, ont été proposées aux consommateurs sur les sites Internet Jumia et Kaymu, filiales du groupe Africa Internet Group, mais aussi sur Hmall ou dans les enseignes du groupe Aksal.

Forte progression du taux de conversion

Sur Jumia.ma par exemple, 30% des références étaient en promotion, soit 9 000 produits. Grâce au téléviseur à 100 DH, au blender à 50 DH ou encore au lot de 2 poêles à 50 DH, le taux de conversion (une visite qui se concrétise par un achat) a été dix fois plus élevé que d’habitude. Plus de 600 000 visites, par ailleurs plus longues (13 min) que la moyenne habituelle (2 min), ont ainsi été enregistrées sur toute la journée. «En une journée, nous avons recruté l’équivalent de 100 journées de nouveaux clients. Le Black Friday nous a permis de toucher un nombre de nouveaux utilisateurs sans précédent», se réjouit Bastien Moreau, DG de Jumia.ma. «En seulement 18 minutes, nous avons réalisé 3 MDH de chiffre d’affaires. Le chiffre d’affaires de certains de nos sellers a été parfois multiplié par 20», poursuit-il. Ce sont d’abord les doudounes, suivies des poêles et des téléphones portables qui ont été le plus vendus. Accent, partenaire de l’événement, est même devenu «top-seller» dans la téléphonie. «Nous avons vendu 2 000 paires de chaussures en seulement une demi-heure, soit l’équivalent d’une journée de vente. Notre doudoune figure quant à elle en tête des ventes sur l’ensemble du site. Tous produits confondus, nous avons réalisé 7 000 ventes et multiplié par 15 le chiffre d’affaires, déjà très ambitieux, que nous avions prévu pour cette opération», s’étonne encore Ken Azran, seller sur Jumia.ma depuis cet été. Partenaire depuis un an avec Jumia.ma, Fouad Moudian, qui propose 230 références sur iShop dont 90% sont des montres, est tout aussi satisfait de l’opération : «En 24 heures, nous avons réalisé le chiffre d’affaires équivalent à un mois et demi. En général, nous vendons une centaine de produits par jour, nous en avons écoulé cette fois 2 000».

Mobilisation générale pour assurer les livraisons

Vu ce raz-de-marée, certains sceptiques penseront que les acheteurs sont des commerçants à l’affût de bonnes affaires à acheter en plusieurs exemplaires qu’ils pourront revendre. Mais à en croire les sites concernés, cette possibilité est à exclure puisque les quantités étaient limitées et que le laps de temps écoulé jusqu’à l’épuisement du stock a parfois été très court –quelques secondes pour quelques produits. Le succès de l’opération tiendrait simplement aux bonnes affaires présentées : «Dès qu’on commence à baisser les prix, ça marche», explique M. Moudian. 

Pour les vendeurs, l’opération a été largement concluante. Malgré les importants discounts consentis, ceux-ci s’estiment parfaitement gagnants. «Nous sommes largement gagnants. Nous avons voulu mettre en avant nos marques et le pari a été amplement réussi», déclare M. Azran. Même constat du côté de M. Moudian : «Au-delà des chiffres, l’opération a également été rentable en termes de visibilité. Nous avons profité du Black Friday pour lancer de nouveaux produits qui ont connu beaucoup de succès». Chez Hmall, que nous n’avons pas réussi à joindre à temps, l’opération, suivie le lundi d’un Cyber Day, a également rencontré un vif succès si l’on en croit un message relayé sur les réseaux sociaux: «Nous avons relevé le défi et avons réalisé un nombre de commandes tellement fou que nos équipes ont été mobilisées pendant tout le week-end et les soirées pour mieux vous servir, répondre à vos appels et vos messages, et assurer une livraison rapide comme promis». Pour garantir des livraisons à temps, une forte mobilisation a été mise en place, avec des shifts de 24 heures des équipes et des recrutements de dernière minute. «Pour assurer de tels volumes de livraison, nous avons fait appel à Amana, notre partenaire logistique qui a tout de suite activé une organisation de gestion de crise. Ils ont même ouvert dimanche pour nous aider à absorber ces volumes le plus vite possible», conclut M. Moreau.