Billets d’avion à  petits prix : la bataille fait rage

L’offre de la RAM épuisée pour certaines destinations en une semaine seulement.
Jet4you.com, Ryanair et Easy Jet proposent également leurs formules.
Internet devient un passage obligé pour la réservation.

Un aller-retour Casa-Paris à  moins de 1 000 DH TTC ! Idem pour un Casa-Bruxelles ou un Casa-Francfort. Il est désormais possible d’avoir un billet en aller simple vers de nombreuses villes européennes à  500 DH. Ces offres, dont la dernière proposée par Royal Maroc, est le prélude à  une bataille intense consécutive à  l’arrivée imminente et en masse des compagnies aériennes à  bas prix au Maroc. Le client ne peut que s’en réjouir. Mais, au-delà  de l’effet d’annonce, l’achat de tels billets, dans la pratique, est moins simple, car l’usager doit apprendre à  débusquer son siège dans la pléthore de propositions que l’on trouve sur Internet. Pour cela, il doit être bien organisé car il doit connaà®tre son planning à  l’avance. En effet, ces offres exceptionnelles des compagnies aériennes, low cost ou traditionnelles comme la RAM, sont souvent limitées dans le temps et le client ne peut faire valoir son billet au-delà . En plus, il doit acquérir des nouveaux réflexes d’internaute et, bien entendu, être bancarisé car l’achat de billets sur internet suppose un paiement par carte bancaire.

Jet4You.com veut jouer la carte de la transparence dans ses annonces
Apparemment, le client marocain y est déjà  préparé. La preuve, une bonne partie des 10 000 billets aller simple à  450 DH TTC, vers 8 destinations européennes, mis en vente récemment par la RAM a été épuisée, malgré les conditions restrictives auxquelles l’offre est soumise (acheter le billet avant le 15 novembre et voyager avant le 15 décembre). En tout cas, selon le centre d’appel de la compagnie nationale, contacté lundi 6 au matin, il ne restait plus aucune place sur la France, et il fallait faire vite pour avoir l’unique place (sic !) encore disponible sur Bruxelles. Il faut dire que cette offre de la RAM, destinée sans doute à  ne pas abandonner le terrain aux compagnies low cost qui arrivent avec des produits commercialement très agressifs, tranche avec les offres promotionnelles des années précédentes qui péchaient par leur manque de clarté (prix annoncés hors-taxes, nombre de places promotionnelles non communiqué au public…). Aujourd’hui, dans le contexte de la libéralisation du transport aérien et de l’open sky, les compagnies aériennes vont se trouver dans l’obligation de présenter aux clients des produits de plus en plus simples.

Dans ce cadre, il faut reconnaà®tre à  «Jet4you.com d’avoir été la première à  innover en matière de communication au sujet des offres promotionnelles. Il y a encore deux mois», revendique Jawad Ziat, DG de cette jeune compagnie low cost de droit marocain. «Toutes les compagnies aériennes affichaient des prix hors-taxes, ce qui déroutait le client. Nous avons donc décidé d’annoncer nos prix promotionnels, soit 480 DH TTC frais d’agence inclus, et de ne pas faire mystère autour du nombre de sièges réservés à  la promotion», souligne-t-il. La compagnie propose ainsi 15 sièges par vol aux prix cassés, et ce pendant toute l’année, précise en substance le patron de Jet4you.com.

On trouve sur le même créneau deux autres transporteurs, étrangers, qui ne lésinent pas non plus sur les moyens publicitaires. Il s’agit de Ryanair et Easy jet, des compagnies low cost de dimension internationale qui font des offres tout à  fait similaires, même si l’approche est différente. Ainsi, Ryanair, après avoir communiqué il y a quelques mois sur des vols vers l’Europe à  zéro dirham, sans préciser que c’était hors-taxes d’aéroport, reste dans la même logique en mentionnant cette fois-ci que le client doit payer «les taxes seulement», soit 25 euros pour des vols au départ de Fès, de Marrakech et d’Oujda. De son côté, Easy Jet annonce pour le 22 février l’ouverture de deux dessertes régulières sur Marrakech et Casablanca au départ de Madrid «à  partir de 28,99 euros TTC». Mais les deux compagnies, qui n’ont pas encore de bureaux au Maroc et sont représentées par le desk de Marhandling (la nouvelle compagnie de manutention aéroportuaire) à  l’aéroport de Marrakech Ménara, ne précisent pas les conditions requises pour pouvoir décrocher un billet à  zéro dirham : quelle périodicité ? quels délais, et surtout combien de places réservées par vol ? Ce manque de précision, il faut le dire, rend les publicités faites autour de ces offres promotionnelles peu crédibles.

Enfin, il faut préciser que la nouvelle dynamique aujourd’hui assurée à  partir du Maroc par Atlas Blue et Jet4you ne peut aller qu’en s’accentuant, car, derrière ces compagnies qui desservent le Maroc à  bas prix, on trouve de grands groupes internationaux. Ainsi, si Atlas Blue a été créée dans le sillage de la RAM, on trouve dans le tour de table de Jet4you, un des plus grands tour-opérateurs du monde, TUI. Et de leur côté, aussi bien Ryanair qu’Easy jet sont des compagnies qui disposent de flottes dépassant les 100 appareils et desservant plusieurs pays.
Selon de nombreux spécialistes, le marché de l’aérien va, avec l’ouverture du ciel marocain, changer de fond en comble.