Bientôt un observatoire des marques au Maroc

L’objectif est de favoriser un environnement favorable à  l’éclosion des marques marocaines. Des capsules d’information et de sensibilisation sont en préparation.

Créé dans le sillage des trophées des marques «Morocco Awards» à l’initiative de quelques marques lauréates et partenaires et de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), le Club des marques au Maroc (CMM) a vu le jour en décembre 2012. Initialement prévu pour accueillir uniquement les marques gagnantes de la compétition, le club a vu ses prérogatives élargies en faveur d’une mission plus importante : contribuer au développement d’un environnement favorable à l’éclosion des marques au Maroc. Pour ce faire, plusieurs actions ont été pensées, que ce soit au niveau de la communication et sensibilisation qu’au niveau de la formation. Pourtant, six mois après sa création, le CMM ne compte toujours pas de nouveaux membres et se limite à la vingtaine de marques constituant le socle des fondateurs. Selon Mounir Jazouli, président du club et vice-président du Groupement des annonceurs au Maroc, c’est tout à fait voulu. «Au niveau du bureau exécutif, nous avons préféré finaliser les aspects administratifs et organisationnels et mettre en place les premières actions concrètes avant de commencer le recrutement des nouveaux membres», explique-t-il. Ainsi, les premiers mois d’activité ont été consacrés aux rencontres et échanges avec les différents acteurs et à la phase de préparation d’actions qui devront voir le jour dans les mois à venir.

Des formations sur la gestion des marques ont été organisées

«Concrètement, nous avons bien avancé sur des capsules d’information et de sensibilisation et sur un nouveau concept d’étude sur les marques “Marqaty, les Marocains et les marques”», ajoute le président du club. Des membres du club ont déjà bénéficié d’une première formation sur la gestion de la marque au niveau de l’AMAPIC. En ce sens, le contact a déjà été établi avec des écoles pour explorer les différentes possibilités de coopération, nous assure-t-on au niveau du bureau du CMM.

D’ailleurs, le rythme devrait s’accélérer puisque plusieurs actions sont envisagées pour le second semestre de 2013. Parmi elles, l’organisation d’une conférence sous le thème «Les marques et le sport, état des lieux au Maroc et perspective internationale», la participation aux campagnes régionales anti-contrefaçon, le démarrage des capsules d’information et de sensibilisation et le lancement des programmes de formation. «En plus des différents projets de notre plan d’action, notre ambition pour ce mandat est de créer un observatoire des marques et d’instaurer une journée nationale de la marque et de l’actif immatériel», affirme Mounir Jazouli.