Belle année en perspective pour les importateurs de chauffages

Les ventes ont augmenté de 20 à 30% en décembre par rapport à la même période de 2016. Les chauffages à gaz et les bains d’huile sont les produits stars de la saison.

Le froid a finalement fait son entrée. Importateurs et distributeurs de chauffages et de radiateurs électriques ont eu peur de rater la saison en raison d’un automne relativement chaud jusqu’à fin novembre. «Heureusement, depuis le début du mois de décembre, les ventes ont augmenté de manière vertigineuse. Nous avons même pu récupérer les ventes de toute la saison d’hiver grâce à 900 unités écoulées dans tous nos magasins depuis le début du mois», déclare Ismail Biougnach, directeur d’exploitation de l’enseigne Biougnach.

Cet élan de croissance devrait durer jusqu’en janvier. Mais d’après les professionnels, la plus grande partie des ventes se fera avant la fin du mois de décembre. «Heureusement, les températures ont baissé durant ce mois. L’engouement de la clientèle pour ces produits nous a même permis de réaliser une croissance de 20 à 30% durant décembre 2017 par rapport à la même période de décembre 2016. D’ailleurs, on est en rupture de stock sur certaines références, notamment sur les chauffages électriques importés d’Asie sous normes européennes. Pour les chauffages à gaz, notre fournisseur portugais nous permet un approvisionnement rapide grâce à la proximité géographique», indique Abdelbaki Yousfi, directeur commercial et co-gérant de Big Distribution, société de distribution de petit électroménager, notamment de la marque Taurus. Même son de cloche pour une enseigne de distribution d’électroménager qui en est à son troisième réassort après deux ruptures de stocks.

Des ruptures de stocks dans les bains d’huile et chauffages à gaz

«Nous offrons un choix très large, particulièrement pour les bains d’huile. Mais le marché reste très saisonnier et limité à un chiffre d’affaires maximum d’un million de dirhams pour notre enseigne», assure le DG d’une enseigne spécialisée en électroménager.

Chauffages à gaz, radiateurs soufflants, halogènes, bains d’huile, convecteurs… tous proposent des types de produits diversifiés et adaptés à toutes les bourses. Mais les distributeurs remarquent un engouement pour les chauffages à gaz malgré leur prix élevé. «Nous retrouvons les chauffages à gaz dans les grandes surfaces, mais aussi dans le réseau traditionnel. Certains clients sont encore peu enclins à acheter des bains d’huile à cause de leur consommation d’électricité élevée. Par contre, dans nos magasins, les bains d’huile sont les produits les mieux vendus dans cette catégorie», remarque M. Biougnach.

Les différents distributeurs affirment avoir même liquidé leurs stocks de l’année dernière. Les opérations de réassort sont plus courantes. Le directeur commercial de Big distribution a importé en 2017 un volume situé entre 20 000 et 25 000 unités de chauffage pour un chiffre d’affaires estimé entre 12 et 15 MDH. «Nous nous attendons à une très bonne année 2017/2018 en termes de produits de chauffage», note M. Yousfi avec optimisme.