Banques: Le besoin en liquidité à 68,5 MMDH en juin

Le besoin en liquidité des banques s’est accentué à 68,5 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne hebdomadaire en juin 2021, contre 67,8 MMDH un mois auparavant, ressort-il de la revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).

La Banque centrale a ainsi injecté un montant total de 78,1 MMDH, incluant 30,6 MMDH à travers les avances à 7 jours, 18,6 MMDH sous forme d’opérations de pension livrée et 29 MMDH via les prêts garantis, fait savoir la même source. Dans ces conditions, le taux interbancaire s’est établi à 1,5% en moyenne avec un volume des échanges passant de 7,6 MMDH à 9,5 MMDH. Sur les autres marchés, les taux des bons du Trésor sont restés quasi-stables aussi bien sur le compartiment primaire que secondaire, tandis que les taux de rémunération des dépôts à terme ont enregistré en mai des baisses de 8 points de base à 2,13% pour ceux à 6 mois et de 25 points à 2,48% pour ceux à un an. En ce qui concerne le taux minimum de la rémunération des comptes sur carnet, il a été fixé pour le deuxième semestre de l’année 2021 à 1,03%, en baisse de 24 points de base par rapport au semestre précédent. BAM indique également que les résultats de son enquête auprès des banques au premier trimestre 2021 font état d’une quasi-stabilité du taux débiteur moyen global à 4,45% et ce, après une hausse de 8 points au trimestre précédent. Par secteur institutionnel, les taux assortissant les prêts aux particuliers ont augmenté de 21 points, recouvrant une progression de ceux appliqués aux comptes débiteurs et des crédits à la consommation, ainsi qu’une stabilité des taux des prêts à l’habitat. A l’inverse, les taux assortissant les prêts aux entreprises ont reculé de 5 points, traduisant des baisses de 24 points pour les prêts aux grandes entreprises et des accroissements de 40 points pour ceux aux très petites, petites et moyennes entreprises (TPME).