Avec tout cela le Maroc manque d’ingénieurs !

En dépit de cette hégémonie des ingénieurs, le Maroc souffre cruellement de l’absence de ce type de compétences. Le déficit en ingénieurs est en effet structurel. Nos écoles forment à peine 2 500 ingénieurs par an, pour un besoin estimé à deux fois plus. Aucune comparaison avec la Chine qui en produit 500 000 par an et l’Inde qui en forme quelque 150 000. Certes, les comparaisons démographiques ne sont pas les mêmes. Que dire alors de l’Egypte, qui forme annuellement 20 000 nouveaux ingénieurs et de la Tunisie dont les écoles en forment 3 500. No comment