Automobile : les françaises améliorent leur part de marché

Une progression due aux véhicules montés localement.

Afin août 2004, et après un exercice 2003 en demi-teinte, le marché automobile marocain a repris des couleurs. Les ventes sont en hausse de 9,1 % par rapport à la même période de l’an dernier. Mais, avec une croissance de 13,4 % des ventes à
22 903 unités, la situation du segment des véhicules particuliers importés (CBU) est encore meilleure. Les principales marques représentées sur ce segment concurrentiel tirent leur épingle du jeu et si les françaises se maintiennent, de nouvelles marques commencent à s’y imposer.
Ainsi, Renault a accusé un recul de 6,3 % des ventes de CBU à 3 509 unités. Toutefois, la marque au losange a pu consolider sa position de leader, avec une part de marché globale de 22% due essentiellement aux ventes de ses véhicules montés localement (CKD) qui ont atteint 3 105 unités. La Modus, présentée au mondial de l’Automobile de Paris, le 25 septembre, permettra probablement à Renault de regagner des parts dans le CBU.

Les ventes de Toyota progressent de 70%
Il en est de même pour Peugeot, dont les ventes de véhicules importés montés ont reculé de 11,4 %, par rapport à la même période de l’an dernier, à 3 210 unités. Le montage local lui permet, à elle aussi, de rester en tête de course. En un an, sa part de marché globale a progressé de 15,8 à 22%.
Toyota, quant à elle, continue sur une lancée régulière. Ses ventes ont augmenté de 70,9 % à 3 087 unités. Elle se place en troisième position sur le marché des CBU, grâce à une part de marché de 13,5%. A Paris, Toyota a présenté, entre autres, la berline Compact Corolla ainsi que toutes les versions de la nouvelle Corolla Verso.
De son côté, Fiat, après l’arrêt du montage local, s’est recentrée sur le marché des CBU au sein duquel elle est parvenue à commercialiser 1400 unités, contre seulement 278 une année auparavant. Ces ventes ont été réalisées essentiellement grâce aux Palio et Siena importées du Brésil et de la Uno, dont le retour a fait le bonheur des taximen.
Fiat Auto Maroc entend toutefois se démarquer en diversifiant son offre et en mettant en avant d’autres marques du groupe, dont Alfa Romeo qui vient de renouveler sa gamme. Elle a lancé dernièrement la nouvelle «156», le haut de gamme, et a dévoilé, au Salon de Paris, la «147» positionnée sur le moyen de gamme. De plus, l’entreprise compte introduire, l’année prochaine, la marque Lancia, destinée à une clientèle plus raffinée. Au salon, la star du stand Lancia a été le monospace compact Musa.