Automobile : le taux d’équipement des ménages est de 31%, selon l’observatoire Wafasalaf

Le potentiel est dans les CSP C et D. 12% des foyers interrogés comptent acquérir un véhicule dans les 12 prochains mois. Le financement par fonds propres est privilégié.

Créé il y a 6 mois pour apporter des éclaircissements sur les motivations de consommation des Marocains, l’observatoire Wafasalaf a présenté, le 1er septembre dernier, sa première étude sur l’équipement des ménages en voitures et motos. L’enquête a été réalisée par LMS-CSA pendant le 1er semestre 2016 auprès de 2 508 ménages (dont les chefs de famille sont âgés de 25 à 67 ans et perçoivent un revenu situé entre 2 500 et 20 000 DH). Elle a été menée à Casablanca, Rabat-Salé, Tanger, Fès, Oujda, Marrakech, Béni-Mellal et Agadir.

D’après les résultats de l’étude, le taux d’équipement des ménages en automobiles s’élève à 31%. La CSP AB est équipée à hauteur de 85%, la CSP C à 39% et la CSP D à 10%. Le taux d’équipement en motos se situe pour sa part à 17%. Toutes les CSP sont quasiment au même niveau d’équipement (19% des AB, 18% des C et 16% des D).

Ces chiffres sont encourageants pour les concessionnaires automobiles et les sociétés de crédit, d’autant plus que les intentions d’achat sont favorables. En effet, 12% des foyers interrogés comptent acquérir une voiture dans les 12 prochains mois, dont 53% veulent avoir un véhicule neuf. Par catégorie socioprofessionnelle, ils sont 21% de la CSP AB à vouloir acheter une voiture, 15% de la CSP C et 7% de la CSP D. Les jeunes sont plus enclins à acheter une voiture (15%) que les chefs de famille âgés de +55 ans (9%). Par âge de véhicule, 74% des acheteurs potentiels de la CSP AB visent le neuf contre 53% et 39% respectivement chez ceux des CSP C et D.

60% des acheteurs potentiels comptent s’équiper pour
la première fois

Notons que 60% des acquéreurs potentiels vont s’équiper pour la première fois et privilégient les véhicules d’occasion. Ils sont 78% dans la CSP D, 66% dans la CSP C et 17% dans CSP AB. 29% des intentions portent sur des renouvellements alors que 11% concernent des achats supplémentaires.

Côté financement, la préférence est aux fonds propres dans 62% des cas. Le recours au crédit vient en seconde position avec 38% des cas. 85% des intentions d’achat en fonds propres concernent les véhicules d’occasion. Elles sont principalement le fait de la CSP D (71%). Dans le cas du recours au crédit (total ou partiel), 54% des achats envisagés portent sur le neuf.